mardi 30 novembre 2021

Assisses régionales sur l'éducation dans les Hauts-Bassins : Fin des travaux

siz uneDébutés le 13 octobre dernier sur le thème «Quelles réformes et stratégies d'actions pour développer l'éducation nationale ?» les travaux des assises régionales sur l'éducation dans les Hauts-Bassins ont pris fin le vendredi 15 octobre 2021 à l’Institut national de formation des personnels de l’éducation (INFPE) de Bobo-Dioulasso.

Placée sous la présidence d’Antoine Atiou, gouverneur de la région des Hauts-Bassins, cette session de travail a regroupé environ 250 participants issus de toutes les composantes de la société. Il s'est agi pour ces derniers, au cours des 3 jours qu'ont duré les travaux, d’examiner le document de base préparatoire aux assises nationales et d’enrichir les points de discussions qui ont été dégagés ainsi que les propositions de réponses, qui sont loin d’être exhaustives, par des contributions et des débats ouverts.

Répartis en 6 groupes, les participants aux travaux ont pris en charge les douze thématiques du document de base, et les discussions ont porté sur la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-CNSE ; la contribution des communautés au fonctionnement des établissements ; la question de la qualité des infrastructures éducatives et du suivi des chantiers de construction ; la disparité des frais de scolarité d’un établissement privé à un autre ; le problème de la réorganisation des écoles franco-arabes avec à la clé l’organisation d’un examen unique, de même que la suppression ou non du second tour au BEPC et du CEP, pour ne citer que ces points.

siz 2Sur les deux derniers points, les discussions ont été particulièrement chaudes en ce qui concerne surtout leur mise en œuvre effective dans un court terme. Des amendements apportés et validés par les assises régionales, l’on retient  par thématique des reformulations, de nouvelles propositions et des observations. Au nombre de 81, elles sont réparties ainsi qu’il suit :

- Bilan et mise en œuvre des protocoles d’accord gouvernement/CNSE (5 éléments) ;

- Question enseignante (18 éléments) ;

- Bilan des réformes (7 éléments) ;

- Stratégie de relance du sous-secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (12 éléments) ;

- Gratuité de l’éduction : bilan et perspectives (4 éléments) ;

- Bilan du transfert des ressources (02 éléments) ;

- Gouvernance du secteur (17 éléments) ;

- Mécanisme d’encadrement de l’enseignement privé (2 éléments) ;

- Mécanisme de résilience du système éducatif (3 éléments) ;

-Stratégies de relance du sous-secteur de l’éducation non formelle (1 élément) ;

- Stratégies de promotion des langues nationales (3 éléments) ;

- Stratégies de partenariat et de financement de l’éducation (9 éléments).

Durant les travaux, les débats ont été francs, ouverts et les diverses contributions ont permis soit de valider les propositions de solutions initiales liées aux différents points de discussion, soit de les reformuler, soit encore de faire de nouvelles propositions de solutions.

De même, des recommandations ont été faites à l'intention des participantes et  participants aux assises nationales, prévues du 18 au 20 novembre 2021 à Ouagadougou.

Yessy Bako

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>