mardi 28 septembre 2021

Radars au tribunal : 18 mois de prison ferme pour tentative de vol de moto

trbnal uneKassoum, 27 ans, est apprenti-chauffeur. Il a comparu au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ce jour 7 septembre 2021 pour avoir tenté d’échanger frauduleusement sa bicyclette contre une motocyclette dans un parking de la place. Le prévenu était également accusé du vol de 13 téléphones portables.

Le 24 juin dernier, Kassoum est interpellé par la police. La raison ? Il aurait tenté d’échanger de manière frauduleuse sa bicyclette contre une motocyclette dans un parking de la capitale. A l’aide d’un faux ticket de parking, Kassoum aurait convaincu le « parqueur » que la motocyclette lui appartenait. Malheureusement pour lui, à sa sortie du parking, il est accosté par le propriétaire de l’engin, qui a aussitôt alerté la police.

Le 2e chef d’inculpation dont doit répondre le jeune homme est celui du vol de 13 téléphones portables, lesquels ont été trouvés sur lui le jour de son arrestation. A la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés concernant la tentative de vol de motocyclette. Cependant, il n’a reconnu que partiellement le vol des 13 téléphones portables. Selon lui, il aurait seulement volé 2 téléphones portables lors d’un mariage. trbnl 2Quand aux 11 autres appareils, il prétend qu’ils lui appartiennent. Pour sa défense, l’accusé a affirmé être un réparateur de téléphones portables et c’est dans l’exercice de son métier qu’il aurait acquis ces téléphones auprès de clients qui n’avaient pas de quoi payer les frais de réparation.

Le procureur, dans son réquisitoire, a relevé l’incohérence des propos de Kassoum. En effet, alors que ce dernier aurait admis devant la police avoir volé 2 téléphones, prétendant que les autres lui appartiennent, devant le procureur, il a affirmé avoir dérobé 4 téléphones et devant le tribunal, il a dit en avoir soutiré 2.

Quoi qu’il en soit, le procureur a conclu qu’il y avait bel et bien eu vol de téléphones, ajoutant que l’accusé n’avait pas non plus le droit de s’octroyer les téléphones de ses clients sans leur accord. C’est pourquoi il a requis que Kassoum soit reconnu coupable des deux chefs d’accusation qui pèsent sur lui et condamné à une peine d’emprisonnement de 12 mois et à 600 000 FCFA d’amende, le tout ferme.

Suivant le procureur dans ses réquisitions, le tribunal a effectivement reconnu Kassoum coupable de tentative de vol d’une motocyclette et du vol de téléphones portables. Il l’a, par conséquent, condamné à une peine d’emprisonnement de 18 mois et à 500 000 FCFA d’amende ferme.

Conformément à la loi, Kassoum dispose de 15 jours pour faire appel de ce verdict.

S. M. K.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>