mardi 28 septembre 2021

Fête du 15 août : L’Assomption, tout un symbole en pays dagara

xassompt uneLa solennité de l’Assomption, encore appelée « la 15 août », est célébrée chaque année avec une organisation, une mobilisation et une coloration très différentes des autres fêtes. Quelle que soit la localité dans laquelle ils se trouvent sur le territoire national, les ressortissants dagara font tout leur possible afin d'être présents dans leur village à l'occasion de cet événement, car cela est considéré comme le signe de l’attachement ombilical de l'individu à ses racines. Comment « la 15 août » est-elle parvenue à s’imposer comme un symbole aussi fort dans ce groupe ethnique du Burkina, voire dans toute la région du Sud-Ouest ? Éléments de réponse.

A l’instar des autres catholiques du monde, ceux de toutes les régions du Burkina célèbrent le 15 août de chaque année la « montée de la Vierge Marie au ciel au terme de sa vie terrestre ». Dans le Sud-Ouest, cette fête revêt un caractère tout particulier. Selon les ressortissants de cette partie du Burkina, tout serait parti de Dissin, ville habitée en majorité par des Dagara. « Tout commence vers la fin  des années 70 avec une association des jeunes de Dissin, qui avaient opté de se retrouver pendant les vacances pour se recréer. Donc après quelques années de  rencontres récréatives qui se faisaient les jours ordinaires, quel que fût le mois,  l'association décida de faire coïncider cela avec l'élévation de la Vierge Marie au ciel qui n'est autre que la date du 15 août (…). Elle a alors approché l'Eglise catholique pour que la célébration de cette fête soit plus solennelle. C’est ainsi qu’au fil des années, la fête gagna tout le diocèse », nous confie Wodiman Dabiré, ressortissant de Dano. Monseigneur Der Raphaël Dabiré, évêque du diocèse de Diébougou, ajoute qu’avant que cet évènement n'ait une telle envergure, au départ, c’était une organisation dont les festivités étaient portées par l’Eglise catholique et cela permettait aux pensionnaires du séminaire et aux autres élèves et étudiants qui n’avaient pas l’occasion de se retrouver de le faire. « Au tout début, à cette occasion, comme activités il y avait une kermesse et une nuit culturelle qui étaient organisées par les différentes associations d’élèves et d’étudiants vacanciers. C’était une occasion pour les parents de savoir ce que chacun des fils du village menait comme activité,  où il résidait… », affirme Mgr Der Raphaël Dabiré.

Selon un autre de nos interlocuteurs, c'est parce qu'en août, beaucoup partent en vacances et ce sont des occasions de retrouvailles, lesquelles sont facilitées par la période. En effet, le mois d’août est un mois de vacances pour les élèves et étudiants. Chacun en profite donc pour se rendre au village et donner un coup de main à la famille en ce mois agricole, période de vaches maigres des populations. « Qui dit fête dit joie ; c'est une manière d'exprimer la joie, surtout pour les retrouvailles. Chacun est content de retrouver son ami, son frère, qu'il a vu il y a un an ou plus », nous dit Adeline Dabiré. Pour Wodiman Dabiré, étant donné que la religion catholique avait vite gagné le peuple dagara, cette date du 15 août s'était finalement affichée comme l'une des grandes fêtes catholiques. « Certes, elle attire du monde parce qu'elle se fête pendant les vacances et même les périodes de congés, mais elle n'est pas aussi fêtée à une grande échelle comme les fêtes de Noël et de fin d'année comme le penseraient certains », fait remarquer M. Dabiré. Certaines régions tentent d’emboîter le pas au Sud-Ouest dans le souci de mieux communier avec les fils et filles desdits zones. Un pèlerinage diocésain est organisé, par exemple, par l’archidiocèse de Ouagadougou chaque année au sanctuaire marial de Yagma.

Pour l’heure, on pourrait dire que la fête du 15 août dans le Sud-Ouest profite à plus d’un. « Ces derniers jours on a constaté un léger flux de voyageurs vers le Sud-Ouest. C’est un peu mieux que l’an passé », nous a révélé un convoyeur d’une compagnie de transport à Ouagadougou.

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>