samedi 23 octobre 2021

Relevé bimestriel de factures : « Nous allons relever une fois tous les deux mois, diviser cette consommation par deux et appliquer le tarif en cours » (Frédéric François Kaboré, DG de l’ONEA)

atl uneL'Office national de l'eau et de l'assainissement (ONEA) a organisé ce jeudi 15 avril 2021 à Koudougou un atelier de restitution sur le thème « Le Relevé bimestriel (RBM), perspectives pour améliorer la satisfaction des clients ». Plusieurs recommandations ont été faites au cours de cette rencontre pour mettre fin à une crise qui n’a que trop duré.

Les participants ont fait les recommandations suivantes qui ont été adoptées : la mise en œuvre après une analyse comparée entre le Relevé bimestriel actuel, celui avec révision des tranches à la hausse, et enfin celui avec la consommation répartie sur deux mois. Les travaux de groupe et la restitution en plénière ont retenu le Relevé avec la consommation répartie sur deux mois comme alternative crédible au scénario actuel. Le groupe a aussi retenu l'élaboration et la mise en œuvre d'outils modernes et fiables de relevés sur le terrain au regard du nombre élevé de plaintes liées au processus de relevé et de facturation ; le développement d'un plan de communication adéquat pour permettre une adhésion du public à tout nouveau système de relevé et de facturation en raison du fait que beaucoup de difficultés soulevées par les consommateurs sont plutôt liées à des incompréhensions et que les plaintes qui en découlent ont sérieusement écorché l'image de l'ONEA, pour ne citer que celles-là.

atl 2Se fondant sur les recommandations faites à cette rencontre, Frédéric François Kaboré, directeur général de la nationale de l’eau, a affirmé que le relevé bimestriel serait appliqué avec un paiement de la consommation répartie sur deux mois. « Nous allons relever une fois tous les deux mois, diviser cette consommation par deux et appliquer le tarif en cours », a-t-il précisé.

atl 3Interrogé sur la question, Ousseni Ouédraogo, juriste, secrétaire général de la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), s'est prononcé sur l'avenir de la très contestée mesure. Pour lui, la question du relevé bimestriel proposé par l'ONEA à l’état actuel sera un peu mise aux oubliettes.

De l’avis de Madi Ouédraogo, représentant du Balai citoyen, cet atelier est le bienvenu parce que depuis des mois, les citoyens ont constaté des difficultés au niveau de la facturation. Le Balai citoyen avait entamé des démarches auprès des responsables de l’ONEA afin de comprendre les choses. A l’époque, le mouvement avait fait des recommandations afin que l’ONEA allège les souffrances des populations.

Le présidium de cet atelier de restitution était composé de Frédéric François Kaboré, directeur général actuel de l’ONEA, de Lamine Kouaté, ancien directeur général de l’Office, et du Pr Serge Théophile Balima, modérateur.

Bessy François Séni

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>