lundi 4 juillet 2022

Politique : La bataille est lancée pour le gouvernement Zerbo

contact uneLe Premier ministre Lassina Zerbo a été officiellement installé dans ses fonctions le lundi 13 décembre, le jour même où son équipe gouvernementale a été constituée. Aujourd’hui 15 décembre 2021, le gouvernement Lassina Zerbo I a tenu son premier Conseil des ministres de prise de contact sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Et le « combat » est entamé sur tous les fronts pour ramener la quiétude chez les populations.

Tous les 26 ministres du gouvernement Lassina Zerbo I étaient présents ce mercredi pour s’imprégner à la fois de leur feuille de route et de la dynamique à impulser à l’action gouvernementale. A l’issue de cette rencontre du gotha de l’exécutif, le Premier ministre a confié que le chef de l’Etat a parlé de changement de paradigme et qu’il a été clair dans ses propos. La conduite à tenir est donc sans ambiguïté et le ton a été donné ensuite par le chef du gouvernement dans son discours. La priorité de son gouvernement, a-t-il affirmé, c’est de ramener la sécurité au Burkina. « Dans les 30 jours, la question essentielle, c’est celle sécuritaire », a-t-il déclaré. Très attendu sur le plan sécuritaire, le PM a expliqué qu’il ne s’agit pas de présenter les problèmes, mais plutôt d’y trouver des solutions. contact 3A l’entendre, des discussions immédiates seront entamées avec le ministre des Armées et celui de la Sécurité pour voir les propositions concrètes qui sont sur la table afin de répondre aussi aux besoins des militaires, des gendarmes et des paramilitaires qui sont sur le terrain. Cela passe par la discipline, la cohésion et l’exemplarité dans l’exercice de leurs fonctions, a-t-il ajouté. « On n’est pas là pour réinventer la roue. On est là pour voir ce qu’on peut apporter pour le bien-être de la population », a lancé Lassina Zerbo. Le train de vie de l’Etat tant décrié sera également passé au peigne fin et selon le Premier ministre, le gouvernement va essayer au maximum d’être proche de la population sans faire souffrir l’Etat. « Donc les parrainages, on va essayer de les réduire au maximum pour que les ministres se consacrent à leur travail », a-t-il assuré. Toujours selon le chef de la primature, il ne s’agit pas de ne pas faire du social, parce que le social fait partie de notre culture, mais simplement d’interpeller les uns et les autres sur la nécessaire réduction du train de vie de l'Etat pour que les populations.

En rappel, le nouveau gouvernement du Burkina Faso est composé de 26  ministres, y compris le secrétaire général du gouvernement, dont 6 femmes, contre 34 ministres dans le dernier gouvernement.

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes