mardi 30 novembre 2021

Politique : Le RPD de Beyon Luc Adolphe Tiao veut réconcilier les Burkinabè

bcongres uneC'est officiel, le dernier Premier ministre de Blaise Compaoré, Beyon Luc Adolphe Tiao, a créé son parti, après sa démission du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Au cours d’une assemblée générale constitutive tenue le samedi 6 novembre 2021 à Ouagadougou, l'homme politique a présenté son nouveau parti, le Rassemblement patriotique pour le développement (RPD). Avec sa structure politique, il entend unir les Burkinabè et faire du Faso une nation de paix .

La  salle de conférences du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) a refusé du monde dans l’après-midi du 6 novembre 2021. Jeunes, vieux, femmes  ne se sont, en effet, pas fait prier pour prendre part au lancement officiel du nouveau parti de Luc Adolphe Tiao créé, selon ce dernier, pour enrichir l’offre politique. <<Nous sommes persuadés que les Burkinabè ont besoin d'une nouvelle vision politique. Ils ont besoin de construire un nouvel ordre fondé sur la confiance, sur la réconciliation et dans la paix. Notre pays vit dans une espèce de cassure sociale due à de nombreux maux. Nous ne pouvons pas passer toute notre vie à remuer le couteau dans la plaie,  à nous regarder en chiens de faïence (...). Vu le  contexte dans lequel nous sommes, les Burkinabè devraient s'entendre, qu'ils soient de l'opposition ou de la majorité, et travailler pour que la paix revienne rapidement au Burkina Faso>>, a-t-il soutenu.

bcongres 2De l'avis du dernier chef du gouvernement de Blaise compaoré, la résolution du problème sécuritaire du Burkina n'incombe pas à un seul camp politique, mais à toute la société burkinabè. Travailler à la réconciliation et à la paix,  c'est donc la mission que s’est assignée le tout nouveau parti. << Nous ne pouvons continuer à vivre en ennemis, nous ne pouvons pas laisser triompher la haine, nous ne pouvons pas continuer à tolérer la cassure sociale que nous observons chaque jour. Si nous aimons notre pays, nous devons travailler ensemble>>, a-t-il déclaré. Selon l'ancien Premier ministre, la création de son parti est également pour lui une occasion de corriger les erreurs du passé et de rattraper ce qui doit l'être.

Dans les prochains jours, les militants du nouveau ‘’bébé’’ vont travailler sur son règlement intérieur et ses statuts, ainsi qu’à la mise en place d'un bureau. Pour l'heure, le RPD n'est ni de l’opposition ni de la majorité. Cette assemblée générale constitutive a connu également la présence des représentants d’autres partis politiques venus soutenir les responsables du nouveau parti.

Barthélemy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>