mardi 30 novembre 2021

Ancrage de la démocratie dans les Etats africains : Les propositions d’Abdoul Karim Sango

drsangoConnu pour son franc-parler et sa maîtrise des questions de démocratie et de bonne gouvernance,  l'ancien ministre de la Culture Abdoul Karim Sango, qui occupe actuellement les fonctions de conseiller culturel du président du Faso, a su retenir l'attention du parterre d'étudiants, de jeunes issus des milieux associatif et politique, d'enseignants et de journalistes lors de la conférence régionale publique du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) qu'il a tenue le samedi 30 octobre 2021 à Bobo-Dioulasso. C’était sur le thème «La promotion des valeurs démocratiques en vue de la promotion de la stabilité institutionnelle et de la cohésion sociale au Burkina Faso».

D'entrée de jeu,  Abdoul Karim Sango a fait observer  que la démocratie, sous nos cieux, est caractérisée par de sérieux dysfonctionnements, lesquels ont pour noms : coups de force récurrents,  pléthore inutile de partis politiques, politisation à outrance de l'administration publique, scrutins à suffrage universel direct pour des populations qui ne comprennent pas grand-chose à la politique, etc. Pour remédier à ces dysfonctionnements,  le conférencier du jour a fait les propositions ci-après : la dépolitisation des postes de nomination dans l'administration publique ainsi que dans l'armée, le retrait de la chefferie traditionnelle de la sphère politique et son remplacement par un « Haut Conseil de la chefferie traditionnelle », la création des institutions en prenant en compte nos réalités culturelles, ainsi que le scrutin à suffrage universel indirect.

Le Dr Sango suggère également qu’en «s'inspirant des erreurs du passé, en se refondant sur leur propre identité, les Africains bâtissent des institutions  qui apportent des réponses aux problèmes des Africains».

Face  à l'impatience de certains de voir les États africains parvenir à un ancrage démocratique avancé, le conférencier a rappelé que «la démocratie est un processus lent dont la mise en oeuvre peut prendre du temps». Pour illustrer son propos, il a cité l’exemple des États-Unis et de la Grande-Bretagne, deux grandes démocraties dont les processus démocratiques ont commencé il y a quelques siècles.

Yessy Bako

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>