samedi 23 octobre 2021

Politique : Le PAREN vent debout contre les coups d’Etat

pparen uneLe Parti de la renaissance nationale (PAREN) a effectué sa rentrée politique aujourd’hui samedi 9 octobre 2021 à Ouagadougou. Le thème retenu était : « Le retour des coups d'État : causes, conséquences et solutions ».

Trois coups d’Etat en Afrique francophone (Guinée Conakry, Mali et Tchad) en moins d’une année : c’est après avoir fait le triste constat d’une résurgence des putschs dans cette partie du monde que le parti qui prône le « tercérisme » a décidé de conscientiser ses militants et le reste de la population burkinabè sur  cet état de fait. Selon le président dudit parti, le choix du thème de leur rentrée politique cette année est justifié par le « recul de la démocratie » dans notre sous-région, et il y a péril en la demeure. « Nous avons voulu échanger sur ce thème pour faire comprendre à nos militants et au reste de la  population que le coup d’Etat constitue une violation du droit libre du citoyen. Il peut paraître une réponse mais nous estimons que c’est en définitive une mauvaise réponse à un vrai problème, celui de la qualité de la gouvernance en Afrique », a déclaré Abdoul Karim Sango.

pparen 2Depuis que le vent de la démocratie a commencé à souffler sur le continent, plusieurs pays africains ont connu des interruptions anticonstitutionnelles. Face à cela, le président du PAREN soutient que « l'intrusion militaire dans la politique doit être closeNous souhaitons que les interruptions de processus démocratiques prennent fin puisque. L’Afrique, jusqu’autour de 1990, baignait dans un climat de coups d’Etat. Si cela devait apporter le développement, il y a longtemps que nous serions développés », a martelé le président du parti créé par le professeur Kilachiu Laurent Bado. pparen 3Pour cela, le PAREN invite le gouvernement, les OSC et les partis politiques à œuvrer afin que nous ayons une gouvernance de qualité à tous les niveaux qui redonnera espoir aux populations. A cet effet, le PAREN propose une transparence électorale. « Il y a un jeu de mensonge et de comédie électorale dont il faut se départir. Qu’il n’y ait pas de violation du droit du peuple au suffrage. L’achat des consciences est une violation des consciences citoyennes du peuple et il faut y mettre un terme », a clamé le Dr Sango. Il faut que le dispositif institutionnel soit tel qu’aucun parti, quelle que soit sa force, ne peut détenir plus de 50% des suffrages, car la démocratie est pluraliste, a-t-il ajouté pour conclure son propos.

Créé en 2000 par le Pr Laurent Bado, le Parti pour la renaissance nationale (PAREN), aux dernières élections législatives de novembre 2020, n’a pu engranger aucun siège de député. Ledit parti est membre de la majorité présidentielle depuis 2015.

 

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>