mardi 28 septembre 2021

Insécurité : « Nous allons traquer ceux qui soutiennent le terrorisme », Maxime Koné, ministre burkinabè de la Sécurité

scrty uneLe ministre de la Sécurité, Maxime Koné, a tenu une conférence de presse le vendredi 27 août 2021 à Ouagadougou. Etaient au menu de ce face-à-face entre le « monsieur sécurité » du Faso et les hommes de médias, les nouvelles stratégies que le gouvernement entend mettre en place pour contrer les attaques terroristes, devenues malheureusement récurrentes ces derniers mois.

C’est la salle du Service d’information du gouvernement (SIG) qui a servi de cadre pour la rencontre entre le ministre Koné et les hommes de médias, avec comme plat de résistance les stratégies novatrices que le gouvernement burkinabè veut implémenter afin de contrer les attaques des forces du mal. Lesdites stratégies ont été répertoriées dans un document qui servira de boussole dans la lutte contre l’hydre terroriste et tout cela est sous-tendu par une vision. « Le gouvernement s'est doté d'un référentiel pour apporter une réponse au problème sécuritaire », a déclaré le ministre Maxime Koné de la Sécurité. A l’en croire, dans ce référentiel, il est prévu une stratégie spécifique de lutte contre le terrorisme. « J’entends par stratégie l’évaluation de la menace, car ceux qui nous attaquent sont à l'intérieur de nos frontières », a-t-il poursuivi. Le titulaire du portefeuille de la Sécurité a précisé qu’avec la stratégie élaborée dans ce document, l’objectif du gouvernement est de donner la réponse appropriée à la question sécuritaire du pays. scrty 2« C'est un document qui définit une vision et un objectif stratégiques. Il s'agit, d’une part, de développer une résilience à la menace terroriste dans les 5 années à venir et, d’autre part, de vaincre le péril terroriste par une réponse nationale qui mobilise l'ensemble de la Nation, avec les pays voisins », a expliqué Maxime Koné. Confrontés à l'absence de collaboration par endroits des populations, les éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS), a déclaré le « monsieur sécurité » du Burkina, doivent travailler à remédier à cette situation et à obtenir l’adhésion totale desdites populations, d’autant plus que cela est déterminant dans la lutte. « Il s’agit de mobiliser toute la Nation. Cette lutte transcende nos clivages idéologiques et politiques ; c’est l’affaire de la Nation entière », a martelé Maxime Koné.

Dans cette guerre asymétrique qui nous oppose aux terroristes, le ministre soutient que la lutte ne peut pas se limiter aux aspects stratégique et militaire ; ce doit être « une réponse holistique, à laquelle il faut ajouter la réponse diplomatique ». De l’avis de Maxime Koné, il est clair que « les terroristes bénéficient de soutiens extérieurs ». Mais, prévient-il, « nous allons traquer ceux qui soutiennent le terrorisme ». Les objectifs du gouvernement, a précisé le patron du département de la Sécurité, c’est de travailler à : mobiliser le maximum de ressources pour lutter contre ce fléau, protéger les populations et leurs biens et, enfin, faire repartir les déplacés internes dans leurs localités d’origine. C’est unis que « nous gagnerons cette guerre», a conclu Maxime Koné.

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>