mardi 28 septembre 2021

Situation nationale : L'ONA dénonce un « dialogue politique d'exclusion »

opna uneLes partis politiques membres de l'Opposition non affiliée (ONA),  au cours d'une conférence de presse, se sont prononcés le jeudi 15 juillet sur certains sujets brûlants de l'actualité nationale. Il s'agit notamment de la sécurité, de la réconciliation nationale, de la gouvernance et des grands dossiers d'importance nationale.

Avant tout propos, le conférencier Abdoulaye Soma, président du parti "Soleil d'Avenir", a donné des éclaircissements sur le statut juridique de l'ONA. Selon lui, l'existence de l'ONA est fondée sur la Constitution et les lois de la République, notamment la loi sur le statut de l'opposition politique. "L'opposition politique comporte le groupe de partis politiques regroupés dans le cadre de concertation du Chef de file de l'opposition politique (CFOP) et le groupe de partis politiques regroupés au sein de l'ONA", a-t-il précisé. "L'ONA rejette énergiquement les positions prises par les autorités nationales, notamment le ministre d'État en charge de l'Administration territoriale, de ne considérer comme cadre de l'opposition dans le dialogue politique national que le groupe informel qu'est le le cadre de concertation du CFOP. Le CFOP est un individu et le cadre de concertation qu'il met en place n'est pas prévu par la loi", a-t-il martelé.

opna 2S’appuyant sur ce qui précède, l'ONA réclame sa prise en compte dans les grands dossiers d'importance nationale. Il propose à cet effet que la loi actuelle sur le statut de l'opposition politique soit modifiée ou que l'ONA soit appelée dans tous les débats et instances de représentation de l'opposition politique et de la classe politique au Burkina Faso. Abdoulaye Soma n'a pas manqué de préciser que l'ONA rejette le format du dialogue politique mené entre l’APMP et le CFOP, mais aussi la désignation unilatérale par le CFOP des commissaires représentant l'opposition à la CENI.

"L'ONA se réserve le droit de ne pas se reconnaître dans les conclusions d'un dialogue politique d'exclusion, ni dans la validation d'une CENI irrégulièrement formée", conclut-il.

Bessy François Séni

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>