samedi 23 octobre 2021

Législatives du 22 novembre : Sylvain Bouma Thiéné confiant dans son accession à l’hémicycle

thiéné uneNous sommes à trois jours des élections couplées du 22 novembre au Burkina Faso. La campagne électorale à cet effet prend fin vendredi 19 à minuit. Au niveau des législatives Sylvain Bouma Thiéné est candidat sur la liste du Kadiogo en tant que premier suppléant pour le compte de la formation politique Coalition rupture pour un Burkina meilleur. Juriste de formation il a été candidat tête de liste dans le Sanguié aux élections législatives de 2015 sous la bannière du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF).

Selon Sylvain Bouma Thiéné, l’idée lui est venue de faire la politique depuis le lycée en Côte d’Ivoire en 2005.   « En pleine crise ivoirienne, j’ai remarqué que la jeunesse était manipulée par les hommes politiques. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour que cette jeunesse prenne conscience », dit-il.

Il rentre au pays en 2015. Une année après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre le juriste de formation constate que c’est plutôt une insurrection politique car « le peuple a été trahi ». « Ceux qui ont dirigé avec Blaise Compaoré 27 ans durant lui ont tourné le dos pour rejoindre l’opposition afin de le chasser du pouvoir. Ce sont les mêmes personnes qui sont revenues au pouvoir en 2015. Donc il fallait rentrer en politique pour lutter afin que le peuple puisse comprendre réellement les choses », explique Sylvain Thiéné.

thiéné 2Ainsi donc il a créé une association dénommée Union des jeunes Africains pour la paix et le développement (UJAPD) en 2017. Une association dont le but est de réunir toute la jeunesse africaine autour d’un même idéal.

A l’en croire, son association a mené différentes activités. Avec la crise sécuritaire que traverse le Burkina, elle a adressé une lettre ouverte au Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. « Dans cette lettre nous avons fait des propositions de solutions de sortie de crise. Il y a des solutions qu’on ne pouvait pas étaler publiquement. Donc nous avons demandé une audience avec le Prédisent du Faso. Malheureusement il ne nous a pas reçus. C’était plutôt son directeur de Cabinet. Jusqu’à présent on n’a pas eu de retour favorable », regrette le candidat aux législatives. 

thiéné 3Pour cette campagne électorale qui s’achève, il est allé sur le terrain convaincre les électeurs. Il a procédé par le porte-à-porte pour leur expliquer sa vision.

« On espère que les électeurs ont compris le message que nous avons véhiculé. On est confiant », déclare Sylvain Thiéné.

Après son accession à l’Assemblée nationale, il compte d’abord faire en sorte que la population qu’il va  représenter puisse être au courant de tout ce qui se passe comme adoption de lois.

« Lorsque nous allons avoir un avant-projet de loi, nous allons d’abord analyser la loi et essayer de trouver un mécanisme comme des conférences publiques pour informer le peuple de cette loi. Nous allons expliquer pourquoi nous sommes pour ou contre l’avant-projet de loi. Par la suite c’est ce que le peuple va décider que nous allons suivre », précise M. Thiéné.

Il invite les électeurs à être vigilants, à choisir des hommes qui vont les représenter valablement à l’hémicycle.

« Nous pensons que nous sommes la personne la mieux placée pour représenter dignement ce peuple », conclut-il.  

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>