samedi 23 octobre 2021

Elections couplées du 22 novembre au Burkina : Yéli Monique Kam, l’unique amazone à la conquête de Kosyam

mkam uneLes Burkinabè iront aux urnes le 22 novembre prochain pour élire et le président du Faso et les députés de la 8e législature. La campagne électorale a débuté le samedi 31 octobre. Ils sont au total 13 candidats sur la ligne de départ de la course au fauteuil présidentiel. Parmi eux figure Yéli Monique Kam, l’unique femme. Radars Info Burkina  vous propose la biographie de cette amazone.

Yéli Monique Kam, épouse Ngankam, est née le 24 août 1973 à Bobo-Dioulasso. Fille d’un  électricien en automobile et d’une mère, elle obtint le Certificat d’études primaires (CEP) et l’entrée en 6e  à l’école primaire publique de Colsama à Bobo-Dioulasso. Ensuite, elle décrocha le Brevet d’études du premier cycle (BEPC)  au lycée mixte Montaigne à Ouagadougou. Orientée au lycée technique Charles Lavigerie, elle y obtint le Bac G1.

Titulaire d’un  DUT, option secrétariat, à l’Institut universitaire de technologies  de Bobo-Dioulasso, Monique Kam obtint par la suite un DUT, option Assurances, à l’IBAM, à Ouagadougou. Elle est aussi titulaire d’une licence en marketing et d’un master II en marketing et stratégies obtenus à l’Institut supérieur privé polytechnique  de Ouagadougou.

Sur le plan professionnel, Yéli Monique Kam a fait ses armes dans une multinationale de courtage d’assurances pendant 15 ans. Cheffe d’entreprise pendant plus de 10 ans, elle a créé il y a 3 ans son propre business, une société de courtage d’assurances.

mkam 2Convaincue que seules des actions politiques par la réforme des lois peuvent créer les conditions du développement du Burkina Faso, Dame Ngankam entre dans l’arène politique en muant son  mouvement associatif, le Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB), créé en 2012,  en parti politique en 2020.

Le MRB épouse une idéologie  social-démocratie et milite pour la refonte et la reconstruction du système éducatif afin de créer les conditions de la renaissance nationale.  « Le MRB a la ferme conviction que l’éducation est l’unique clé du développement durable du Burkina Faso », clame sa présidente.

Le projet de société dudit Mouvement repose sur 7 pactes clés qui passent par une réforme des lois et institutions. La réalisation de ces pactes consistera en l’ouverture et en l’exécution de 5 grands chantiers.

Le premier chantier du pacte républicain comporte 5 axes qui sont : les réformes institutionnelles, le vivre-ensemble, la bonne gouvernance, la lutte contre corruption et la sécurité nationale.

Quant au deuxième chantier du pacte, qui est Jeunesse et Éducation, il comporte 5 axes parmi lesquels figurent  l’égalité des chances pour tous, l’éducation, la recherche et l’innovation, entre autres.

Farida Elise Sawadogo 2e jumelle (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>