dimanche 12 juillet 2020

Lutte contre le Covid-19 : La tendance baissière se précise de jour en jour

prsLe point de presse hebdomadaire sur l’évolution de la maladie à coronavirus s’est tenu ce 22 mai à Ouagadougou. « Les étudiants burkinabè rentrés du Niger n’ont pas reçu l’ordre du ministère de la Santé de rentrer chez eux, contrairement à certaines informations », a affirmé le principal conférencier, le Dr Brice Wilfried Bicaba, coordinateur national par intérim du plan de riposte à la pandémie.

La dizaine d’étudiants burkinabè rentrés du Niger n’ont pas reçu l’autorisation du ministère de la Santé de rentrer chez eux, foi du coordinateur national par intérim du plan de riposte au Covid-19, le Dr Brice Wilfried Bicaba. Il l’a affirmé ce vendredi 22 mai 2020 lors de l’hebdomadaire point de presse sur l’évolution de la pandémie.

Les apprenants burkinabè venus du Niger ont reçu des fiches les informant des conditions de confinement. Dans ladite fiche, ils sont soumis à trois tests pendant les 14 jours de confinement. « Un le premier jour, le deuxième au jour 7 et le troisième au dernier jour du confinement », a-t-il précisé. A en croire le Dr Bicaba, ils ont déserté leur lieu de confinement sans l'approbation du ministère de la Santé. « Ces derniers n'ont pas eu leur troisième prélèvement. Il n’est pas question que le ministère de la Santé leur donne l’ordre de rentrer chez eux », a indiqué le Dr Bicaba. Pour ce qui concerne le décalage des communiqués sur le point journalier de la maladie, le premier responsable de la Coordination répond qu’il en est conscient et que tout est mis en œuvre pour relever le défi à ce niveau.

 La tendance baissière constatée depuis des semaines se confirme au fur et à mesure. Selon le médecin, la plupart des modèles qui ont été présentés ont montré que nous avons effectivement dépassé le premier pic. « Nous espérons qu’avec l’implication des uns et des autres, la pandémie pourra être jugulée plus tôt que possible », a-t-il espéré.

Pour les prochaines semaines, la Coordination prévoit de poursuivre les dépistages avec son élargissement aux autres groupes vulnérables. En plus de cela, le nombre de tests sera augmenté et atteindra au moins 500. Une autre mesure et non des moindres, c’est la recherche active des cas et la mise en œuvre de la surveillance communautaire. « Les voyageurs qui arriveront au Burkina seront systématiquement confinés », a-t-il précisé.

  Obissa

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>