samedi 11 juillet 2020

Mémorial Thomas-Sankara : La « résurrection » du Capitaine actée

memorLe dévoilement de la statue corrigée et des 12 bustes des compagnons d’infortune de Thomas Sankara est intervenu le dimanche 17 mai 2020 sur le site du mémorial du père de la Révolution burkinabè, l’ex-Conseil de l’Entente. Cette cérémonie symbolique s’est tenue en présence de plusieurs membres de l’exécutif burkinabè.

Suite à de nombreuses remarques et observations « pertinentes » après la première cérémonie d’inauguration officielle le 03 mars 2019, il avait été décidé d’entamer une procédure de « correction » de l’œuvre. C’est désormais chose faite ; la statue corrigée a été dévoilée le dimanche 17 mai 2020 sur le site du mémorial Thomas-Sankara, l’ex-Conseil de l’Entente, en présence de plusieurs membres du gouvernement.

La statue géante du père de la Révolution burkinabè a 5 mètres en « ronde bosse » symbolisant le Capitaine Thomas Isidore Noël Sankara entièrement réalisée en bronze patiné à partir de la technique de la cire perdue, a expliqué Serge Bayala, membre du comité du mémorial Thomas-Sankara.

La statue géante, a-t-il poursuivi, est montée sur un socle en béton de trois mètres de haut en forme pyramidale à quatre faces comportant sur chacune trois des douze bustes en « haut relief » symbolisant ses douze camarades d’infortune, fauchés avec le Capitaine Sankara le 15 octobre 1987. La hauteur finale, a-t-il précisé, est de 8 mètres pour un poids total estimé à 13 tonnes.

rial 2L’œuvre a été entièrement réalisée au Burkina Faso par l’entreprise culturelle BARSO avec une équipe estimée à 57 personnes. Le chef de l’entreprise BARSO, Jean Luc Bambara, a tenu à présenter ses excuses, au nom de toutes son équipe, pour les imperfections relevées lors de la première phase. « Surtout pour le choc que cela a causé aux camarades convaincus et convaincants », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « J’assume tout ce qui s’est passé ».

rial 3Selon M. Bambara, il a reçu les encouragements et le soutien du président du Faso himself et des membres de son gouvernement, qui lui ont adressé leurs encouragements. « Ils m’ont adressé leurs encouragements parce que c’était un défi national. Et il fallait le relever », a-t-il souligné.

En rappel, la réalisation de cette œuvre artistique, les bustes y compris, a fait l’objet d’un appel d’offres public. Les travaux ont coûté la somme de 150 millions de francs CFA. Le ministère de la Culture, en novembre 2018, a fait don de cette œuvre au Comité international du mémorial Thomas-Sankara dans le but de faire vivre le site du Conseil de l’Entente, en attendant le démarrage des travaux d’érection de l’infrastructure devant constituer le mémorial.

Obissa

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>