mardi 28 septembre 2021

Cyclisme dans un contexte de COVID-19 : Une performance satisfaisante des cyclistes burkinabè

clism uneLa pandémie de coronavirus a  des conséquences sur plusieurs compétitions sportives sur les plans national et international. Au Burkina Faso, la 33e édition du Tour du Faso qui était prévue du 23 octobre au 1ernovembre 2020 a été annulée. Radars Info Burkina a approché Martin Sawadogo, directeur technique national (DTN) de la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC), pour savoir les performances  des cyclistes burkinabè dans ce contexte  de COVID-19.

Selon Martin Sawadogo, le cyclisme dans son ensemble a subi les mêmes difficultés que les autres disciplines. « Mais il faut relever que les cyclistes burkinabè ne se sont pas croisé les bras. Quand le gouvernement a levé certaine mesures barrières, ils ont commencé à s’entraîner », a-t-il indiqué.

clism 2Selon lui, au niveau des Etalons cyclistes, les performances des dernières minutes leur font dire qu’ils ont travaillé. Il y a eu des individualités, des entraînements au niveau des clubs. En attestent les résultats des différentes compétitions.

« Tout dernièrement, nous avons participé au Grand prix Chantal Biya au Cameroun, où les Etalons se sont très bien exprimés avec deux victoires d’étapes. Ils ont été nominés parmi les 10 premiers à la personne de Paul Daumont. Je pense que c’est une très belle performance », a estimé M. Sawadogo.

clism 3Comme compétitions au niveau national, on peut citer le Grand prix du président du Comité national Olympique et des Sports burkinabè (CNOSB) le dimanche 8 novembre 2020 ; le Grand prix cycliste Banfora 2020, organisé à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso ; le 13e Grand Prix de Excellence Hôtel le 13 décembre 2020, etc.

«Si nous faisons la somme des moyennes engrangées par les coureurs cyclistes,  nous sommes dans les 40km/heure. Je pense que c’est satisfaisant. Ce qui veut dire qu’ils n’ont pas dormi »,  a reconnu  le DTN de la FBC.

Malgré cette crise sanitaire, la FBC a  initié  des formations à l’endroit  d’entraîneurs aux niveaux national et provincial. « Après cette formation, il y a eu la mise en pratique au niveau des clubs. Les équipes ont été donc accompagnées  par ces entraîneurs. Actuellement les courses au niveau national sont très techniques et très tactiques », a-t-il expliqué.

Au niveau national également, il y a eu l’accompagnement du ministère des Sports et des Loisirs.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>