vendredi 3 février 2023

Produits locaux : Les producteurs et transformateurs burkinabè engrangent 438 milliards de F CFA en trois ans

consommons uneLa 3e édition du Mois du « Consommons local » se tient du 15 au 17 décembre 2022 à Ouagadougou sous le thème « Consommation des produits locaux, un levier d’accroissement des investissements productifs, de développement et d’intégration régionale ». En trois ans d’organisation de l’événement, le ministère du Commerce non seulement a réalisé des avancées notables, mais également a relevé des défis. A cette édition, la 3e du genre, les producteurs et transformateurs ont encore pris d’assaut le site du SIAO pour exposer le génie burkinabè en matière de transformation des produits locaux.

La 3e édition du Mois du « Consommons local » a réuni plusieurs producteurs et transformateurs de produits locaux. A l’ouverture ce 15 décembre 2022 au SIAO, Radars Info Burkina a constaté la présence d’une multitude d’exposants de produits locaux, aussi bien des produits agroalimentaires que des produits non alimentaires. Du côté des visiteurs ou potentiels clients, la mobilisation était timide, voire existante, dans la matinée de ce 15 décembre. La plupart des exposants rencontrés sur place, à l’instar d’Yves Ilboudo, exposant de divers produits de Café made in Burkina, ont dit espérer que les visites vont s’intensifier un peu plus tard dans la journée et se densifier au fur et à mesure que les jours passeront. Comme lui, nombreux sont les exposants qui espèrent gagner en visibilité grâce à l’événement cette année, comme ce fut le cas lors des deux éditions passées.

consommons 2En termes de bilan, en trois ans, ce sont environ 438 milliards de F CFA qui ont été engrangés par les producteurs et transformateurs de produits locaux. C’est en tout cas l’information qu’a livrée Seydou Ilboudo, directeur général du Commerce, à Radars Info Burkina, à l’occasion de cette 3e édition du Mois du « Consommons local ». Cette performance, selon lui, les producteurs et transformateurs de produits locaux la doivent à la décision des premières autorités du pays de contraindre les administrations publiques à acheter et consommer des produits locaux, d’une part et, d’autre part, à l’exhortation faite aux populations de consommer ces produits locaux. D’après le ministre du Commerce, en plus de ces mesures, le ministère qu’il dirige a mis en place une plateforme numérique appelée « site web made in Burkina » pour faire la promotion des produits locaux et aider les transformateurs ou producteurs à commercialiser leurs produits. consommons 3Le ministère a également décidé de créer le « Label made in Burkina », une marque protégée par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et qui fait la labélisation des produits burkinabè. A ce jour, cinq produits locaux sont labélisés, selon le ministère du Commerce. Il s’agit du Faso danfani, du Kôkô Donda, du chapeau de Saponé, du beurre de karité et du poulet bicyclette.

En rappel, le Mois du « Consommons local » a été institué par les ministres chargés du commerce des pays membres de l’UEMOA en 2019 à Ouagadougou. Il vise à faire la promotion d’activités de sensibilisation et de visibilité des produits locaux dans les pays membres de l’UEMOA. Pour le cas du Burkina Faso, le ministre du Commerce, dans son allocution d’ouverture, a cité comme défis l’amélioration de la qualité, la disponibilité et l’accessibilité d’une diversité de produits locaux à des prix abordables ainsi que l’intégration de produits locaux par les Burkinabè dans leurs habitudes de consommation.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes