Santé de la femme : Zoom sur les nodules mammaires

nodulLes nodules mammaires sont des masses ou boules se trouvant dans les seins. Ils sont perceptibles au toucher, relativement fréquents et en général bénins. Cependant, ils peuvent être également des signes précurseurs du cancer du sein, d’où l’importance de consulter un médecin, lorsqu’on constate leur présence, afin que soit établi un diagnostic clair pour une prise en charge adéquate.

Les nodules mammaires peuvent être douloureux ou non. Ils peuvent s’accompagner d’écoulement au niveau du mamelon ou de modifications de la peau. Ils sont causés par des lésions bénignes ou malignes. Au nombre des lésions bénignes, on peut citer l’adénofibrome, qui est la plus fréquente chez les jeunes femmes, les mastopathie fibrokystiques et les kystes, que l’on rencontre chez les femmes de 35-45 ans, les tissus cicatriciels qui sont généralement comme des nodules suite à des blessures ou à des traumatismes au niveau du sein et les infections, notamment l’abcès du sein. Les facteurs de risque sont, selon Safyatou Ilboudo/Sawadogo, gynécologue obstétricienne, l’âge (les femmes jeunes sont plus à risque de faire des tumeurs bénignes), les variations hormonales avec l’œstrogène, la grossesse ainsi que certains traitements d’œstrogènes.

Les nodules peuvent être découverts lors d’une autopalpation du sein et confirmés grâce à un examen clinique par un médecin. « Lorsqu’on a une boule dans le sein et qu’on va en consultation, le médecin va faire un interrogatoire pour rechercher les facteurs de risque. Ensuite, il va faire un examen clinique pour caractériser le nodule, ainsi que des examens complémentaires, notamment la mammographie et l’échographie pour donner une orientation diagnostique. Enfin, il va réaliser une histologie pour donner le diagnostic de certitude », précise la gynécologue. Pour ce qui est de la prise en charge, le Dr Safyatou Ilboudo insiste sur le fait que les nodules bénins ne doivent pas être opérés, sauf s’ils sont douloureux, gênants et non stables. Le traitement est généralement médicamenteux (progestatif, antibiotique), accompagné d'une surveillance.

Afin de prévenir l’apparition des nodules, il est recommandé aux femmes d’adopter un mode de vie sain, de consommer beaucoup de fruits et légumes, de pratiquer une activité physique régulière et d’éviter le tabagisme ainsi que l’alcoolisme. La prévention passe aussi par « l’autopalpation des seins chez les femmes jeunes, une consultation annuelle chez un médecin gynécologue ou un professionnel de santé une fois par an chez les femmes de plus de 25 ans et la mammographie tous les 2 ans pour les femmes de plus de 50 ans. Pour celles qui ont des antécédents de cancers familiaux du sein, la mammographie doit être faite à partir de 40 ans », ajoute la professionnelle de santé.

Armelle Ouédraogo