2e congrès du MPP : Alassane Bala Sakandé en route pour 2025

mmpp uneC’est fait ! Alassane Bala Sakandé a pris les rênes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Son installation a eu lieu à l’issue du 2e congrès extraordinaire du parti au pouvoir, organisé à Ouagadougou du 24 au 26 septembre 2021. Ce sont plus de 3 500 congressistes qui y ont pris part. Exit donc Simon Compaoré, élevé au rang de président d’honneur du parti du soleil-levant. 95 membres ont été désignés pour piloter le bureau politique national de ce parti.

« Camarades, chers amis, voici venue l’heure de vous dire au revoir, de céder le maroquin de notre grand parti à un autre camarade qui, avec son équipe, viendra « ajouter de la terre à la terre », continuer l’œuvre de consolidation du parti et d’élargissement de sa base, dans toutes les sphères de la société burkinabè, à travers toutes les contrées du Faso. » Ce sont les derniers mots de Simon Compaoré à la tête du MPP. Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé prend les rênes du parti. Ce dernier exprime sa reconnaissance aux congressistes qui l’ont porté à la plus haute responsabilité du MPP. « C’est en toute humilité que j’assumerai la charge des responsabilités qui m’incombent désormais, conscient que cela ne fait pas de moi le meilleur d’entre nous », a-t-il dit. mmpp 2La préparation à la présidentielle de 2025 est donc lancée. M. Sakandé à la lourde charge de conduire le parti à sa succession en 2025. « Ce deuxième congrès extraordinaire n’a pas consacré la victoire du nouveau président que je suis. Il n’a pas consacré la victoire du bureau exécutif. Il n’a pas consacré la victoire d’un camp sur un autre. Ce 2e congrès extraordinaire n’a consacré la victoire de personne. mmpp 3Par contre, il a consacré la victoire du Mouvement du peuple pour le progrès (…). Pour cela, je prends l’engagement, ici et maintenant, de travailler avec tous, du militant de base au cadre du parti, pour réussir ma mission », a-t-il confié dans son discours d’investiture. Au nombre des défis à relever par le tout nouveau président du MPP, on peut citer la lutte pour une justice sociale, la stabilité et la sécurité, la paix, le développement, l’Etat de droit, la démocratie, le patriotisme et la citoyenneté. « Ce dont je suis convaincu, c’est que je ne vais pas échouer, parce que j’ai hérité le parti d’un doyen. J’ai deux pieds, il est allé pour s’asseoir, je vais utiliser ces deux pieds et j’aurai quatre pieds. Et quand vous voyez quelqu’un qui est à quatre pattes qui tombe, c’est qu’il y a problème. Avec lui à mes côtés et l’ensemble de mes collaborateurs du MPP et l’accompagnement des Burkinabè, je suis convaincu que nous allons réussir », a conclu Alassane Bala Sakandé, président du MPP.

Sié Mathias Kam