Présidentielle du 22 novembre 2020 : Roch Marc Christian Kaboré élu Président du Faso avec 57,74% des voix, selon les résultats définitifs

cconst uneCe 18 décembre 2020 dans la matinée à Ouagadougou, a eu lieu l’audience solennelle de proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 par le Conseil constitutionnel (CC). Le candidat Kaboré Roch Christian Marc a été déclaré élu président du Faso au premier tour avec 1 645 229 voix obtenues, soit 57,74% des suffrages. Le taux de participation, lui, est de 50,22%.

A cette cérémonie de proclamation des résultats définitifs étaient présents 3 candidats à la présidentielle (Kiemdoro Do Pascal Sessouma, Yéli Monique Kam et Gilbert Noël Ouédraogo), Newton Ahmed Barry, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ainsi que Siméon Sawadogo, ministre de l'Administration territoriale.

Le CC, considérant que le Conseil constitutionnel n’a pas enregistré de recours relatif à la régularité des opérations électorales émanant des candidats à l’élection du Président du Faso ; considérant que le Conseil constitutionnel a procédé au recensement général par l’analyse des votes, le contrôle des documents électoraux et l’examen des rapports de missions de ses délégués dans les bureaux de vote ; qu’il s’en est suivi diverses rectifications d’erreurs matérielles, des redressements jugés nécessaires ainsi que des annulations qui ont été spécifiées dans le procès-verbal de recensement général des votes ; considérant que les insuffisances et les erreurs matérielles constatées n’entachent pas la régularité, la transparence et la sincérité du scrutin ; que l’élection du président du Faso du 22 novembre 2020 doit être déclarée régulière ; que les résultats de l’élection du président du Faso du 22 novembre 2020 s’établissent comme suit :

-nombre d’électeurs inscrits : 5 918 844 ; nombre d’électeurs votants : 2 972 590 ; taux de participation : 50,22% ;  bulletins nuls : 123 055 ; suffrages exprimés : 2 849 535 ; majorité absolue : 1 424 769.

cconst 2Considérant que les suffrages obtenus par chaque candidat s’établissent ainsi qu’il suit :

Sessouma Kiemdoro Do Pascal : 20 068 voix obtenues, soit 0,70% des voix ; Komboïgo Wend-Venem Eddie Constance Hyacinthe : 442 693 voix obtenues, soit 15,54% ; Farama Ségui Ambroise : 25 916 voix obtenues, soit 0,91% ; Ouédraogo Ablassé : 51 461 voix obtenues, soit 1,81 % ; Ouédraogo Kadré Désiré : 95 661 voix obtenues, soit 3,36% ; Zida Yacouba Isaac : 43 537 voix obtenues, soit 1, 53% ; Diabré Zéphirin : 354 988 voix obtenues, soit 12, 46 % ; Ouédraogo Gilbert Noël de Bonne espérance Gouléwindin : 45 263 voix obtenues, soit 1,59% ; Kaboré Roch Marc Christian : 1 645 229 voix obtenues, soit 57,74% ; Soma Abdoulaye : 40 724 voix obtenues, soit 1,43% ; Kam Yéli Monique : 15 322 voix obtenues, soit 0,54% ; Barry Tahirou : 62 231 voix obtenues, soit 2,18% ; Tassembedo Claude Aimé : 6 442 voix obtenues, soit 0,23%.

cconst 3Considérant que le candidat Kaboré Roch Christian Marc a obtenu 1 645 229 voix, correspondant à 57,74% des voix, soit plus de la majorité absolue des suffrages exprimés exigée par l’article 39 de la Constitution ; qu’il doit en conséquence être déclaré élu, au premier tour, président du Faso.

« Décide :

Article 1er : l’élection du président du Faso du 22 novembre 2020 est régulière, transparente et sincère. Article 2 : le candidat Kaboré Roch Christian Marc est élu président du Faso.

Article 3 : la présente décision sera affichée au greffe du Conseil constitutionnel, notifiée à monsieur Kaboré Roch Christian Marc, aux autres candidats et publiée au Journal officiel du Burkina Faso.

Ainsi délibéré par le Conseil constitutionnel en sa séance du 18 décembre 2020, où siégeaient le président Kassoum Kambou, les membres et le Greffier en chef », a indiqué le président du CC, Kassoum Kambou.

Eddie Komboïgo arrive donc  deuxième avec 15,54% des voix, suivi de Zéphirin Diabré avec 12,46%.

Selon le procès-verbal n° 2020-01/CC/EPF du 16 décembre 2020 portant recensement général des votes de l’élection du président du Faso le 22 novembre 2020, les délégués du CC, au nombre de  227, ont effectué leurs contrôles dans 2 636 bureaux de vote répartis dans les villages et les secteurs des communes des 45 provinces du Burkina. Les rapports de mission des délégués font ressortir des points positifs et des insuffisances sur le déroulement du scrutin présidentiel du 22 novembre 2020. Cependant, le CC note que ces insuffisances relevées ne sont pas de nature à amener l’annulation des résultats des votes.

Le Conseil constitutionnel a procédé à l’annulation des résultats de 200 bureaux de vote sur l’étendue du territoire national pour les motifs suivants : procès-verbaux (PV) des opérations de vote par bureau de vote non parvenus, PV des opérations de vote ne correspondant à aucun bureau de vote figurant sur la carte électorale.

Enfin, le CC a formulé des recommandions à l’endroit du gouvernement, de la CENI, des candidats, partis et formations politiques dans l’objectif de rendre les élections plus régulières, transparentes, et sincères.

« La CENI avait donné Roch Marc Christian Kaboré vainqueur avec 57,87 des suffrages, le CC nous donne 57,74%. Les statistiques sont sensiblement les mêmes. Nos militants sont dans l’allégresse. Mais je pense que c’est l’ensemble du peule burkinabè qui est dans la joie que cette élection se soit déroulée dans la sérénité, la tranquillité et même dans la sécurité », a affirmé Clément Sawadogo, vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti au pouvoir.

Aly Tinto