lundi 25 mai 2020

Santé : Ces aliments qui accélèrent le développement cognitif des tout-petits 

En plus d’assurer une bonne croissance physique de l’enfant, une alimentation équilibrée participe également au développement cognitif de ce dernier.…

Présidence de la Fédération burkinabè de football : « Sans objectif clair, il est difficile de réussir sa mission », Mory Sanou, candidat 

Ancien footballeur, entraîneur et instructeur d’entraîneurs de football, Mory Sanou fait partie des quatre candidats au poste de président de la Fédér…

Discours sur l’état de la Nation : Le Premier ministre Dabiré relève « la montée en puissance de notre armée nationale » 

Aux termes des dispositions de l’article 109, alinéas 2 et 3 de la Constitution du Burkina Faso, le Premier ministre expose directement aux députés la…

Mort de douze personnes à la gendarmerie de Tanwalbougou : L’opposition politique exige que la lumière soit faite 

Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, et Abdoulaye Arba, président du PMP, étaient face aux hommes et femmes de médias ce 19 mai à l’occasio…

Journée internationale du vivre-ensemble : « Dès la fin de la pandémie, je vais reprendre mes actions en faveur du vivre-ensemble », Sana Bob, artiste musicien burkinabè 

Le 16 mai, est célébrée la Journée internationale du vivre-ensemble dans la paix, laquelle a été décrétée par l'ONU le 8 décembre 2017. Le Burkina Fas…

Lutte contre le Covid-19 : La contribution de Miss Tanya 

Depuis l’apparition du coronavirus au Burkina Faso, les activités culturelles ont été suspendues sur décision du gouvernement. Ainsi, il n’y a plus de…

Secteur de la pêche : Les effets désastreux du Covid-19 

Au Burkina Faso, on constate une croissance continue de la pêche de capture. La preuve, la production est passée de 11 093 tonnes en 2008 à 27&nb  ton…

Podologue spécialiste des plaies chroniques : Safiata Ouédraogo, une icône 

Selon Wikipédia, la podologie est une science médicale ayant trait à l’étude, la prévention, le diagnostic et la prise en charge appropriée des pathol…

Yacouba SawadogoDes terres infertiles, converties en forêts, par un paysan au Burkina Faso. L’homme à la manoeuvre s’appelle Yacouba Sawadogo. Il a été récompensé avec le prix Right Livelihood (ou prix Nobel alternatif).

Yacouba Sawadogo, l’homme qui a arrêté l’avancée du désert de Yatenga, une province aride de la région nord du Burkina Faso. Mais il lui a fallu 40 ans et des méthodes qui lui ont valu le surnom de « l’idiot du village ». 

"La nourriture est indispensable pour l'humanité. S'il y a assez à manger et si l'approvisionnement alimentaire est assuré, alors nous nous développerons. Mais si nous n'avons pas assez à manger, nous ne pourrons pas nous développer. Nous devons donc, avant tout, assurer la sécurité alimentaire," a déclaréYacouba Sawadogo joint par la DW. 

a méthode, c’est le Zaï : une technique de préparation de la terre, avant l’hivernage. Il consiste de creuser et de remplir le sol de fumier, construire des murailles pour retenir la pluie et de planter des arbres. Le seul moyen de combattre la famine indique M. Sawadogo. 

Quatre décennies plus tard

Les arbres de Yacouba ont attiré les oiseaux. Ils ont aussi donné des semences qui vont faire accroître la végétation. Résultat, une forêt d’une quinzaine d’hectares remplace le désert. Les sols sont regénérés, et les habitants du village de Grouga qui avaient fui la famine, sont retournés aux champs.Yacouba Sawadogo 2

En guise de reconnaissance, le prix Right Livelihood a été décerné à Yacouba Sawadogo. Un prix créé depuis 1980, par Jakob von Uexkull, un Germano-Suédois qui fut parlementaire européen pour les Verts, après le refus de la fondation Nobel de créer des prix pour l'Environnement et le Développement.  Mais le combat de Yacouba Sawadogo ne se limite pas à créer la forêt mais à la protéger aussi. "Nous ne devons pas être les ennemis de la nature. Personne ne s'occupe de nos forêts. La population a grandi et les forêts souffrent. Certaines personnes font de nos forêts ce qu'elles veulent. Elles les détruisent. Si vous coupez 10 arbres par jour et ne plantez pas d’autres dans l’année, nous irons vers la destruction", explique Yacouba.

Ainsi, "l’idiot du village" est devenu le sage du village, disons le héro du village. Désormais, le nom Yacouba Sawadogo dans tous les medias. Son action avait déjà été récompensée par le prix des Nations unies "Land for life".

 

Source: https://www.dw.com/fr/yacouba-sawadogo-lhomme-qui-a-sauv%C3%A9-des-milliers-de-paysans/a-45621224

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location

Sécurité

Vidéos

dy>