lundi 25 mai 2020

Santé : Ces aliments qui accélèrent le développement cognitif des tout-petits 

En plus d’assurer une bonne croissance physique de l’enfant, une alimentation équilibrée participe également au développement cognitif de ce dernier.…

Présidence de la Fédération burkinabè de football : « Sans objectif clair, il est difficile de réussir sa mission », Mory Sanou, candidat 

Ancien footballeur, entraîneur et instructeur d’entraîneurs de football, Mory Sanou fait partie des quatre candidats au poste de président de la Fédér…

Discours sur l’état de la Nation : Le Premier ministre Dabiré relève « la montée en puissance de notre armée nationale » 

Aux termes des dispositions de l’article 109, alinéas 2 et 3 de la Constitution du Burkina Faso, le Premier ministre expose directement aux députés la…

Mort de douze personnes à la gendarmerie de Tanwalbougou : L’opposition politique exige que la lumière soit faite 

Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, et Abdoulaye Arba, président du PMP, étaient face aux hommes et femmes de médias ce 19 mai à l’occasio…

Journée internationale du vivre-ensemble : « Dès la fin de la pandémie, je vais reprendre mes actions en faveur du vivre-ensemble », Sana Bob, artiste musicien burkinabè 

Le 16 mai, est célébrée la Journée internationale du vivre-ensemble dans la paix, laquelle a été décrétée par l'ONU le 8 décembre 2017. Le Burkina Fas…

Lutte contre le Covid-19 : La contribution de Miss Tanya 

Depuis l’apparition du coronavirus au Burkina Faso, les activités culturelles ont été suspendues sur décision du gouvernement. Ainsi, il n’y a plus de…

Secteur de la pêche : Les effets désastreux du Covid-19 

Au Burkina Faso, on constate une croissance continue de la pêche de capture. La preuve, la production est passée de 11 093 tonnes en 2008 à 27&nb  ton…

Podologue spécialiste des plaies chroniques : Safiata Ouédraogo, une icône 

Selon Wikipédia, la podologie est une science médicale ayant trait à l’étude, la prévention, le diagnostic et la prise en charge appropriée des pathol…

écco uneL’éducation environnementale et à l’écocitoyenneté fait défaut dans les habitudes des Burkinabè. Malgré les multiples sensibilisations et la répression par moments, cette valeur est foulée aux pieds par les citoyens. Nombreux sont ceux qui pensent qu’elle pourrait être mieux assimilée si elle était inculquée dès la base.

Le problème environnemental demeure au Burkina Faso un véritable casse-tête pour les acteurs du domaine en ce sens que malgré des années de lutte, la population rechigne à adopter des comportements écocitoyens.  Ce qui compromet naturellement le développement durable au pays des hommes intègres. Pour certains, une protection efficace de l’environnement passe indispensablement par l’éducation environnementale et à l’écocitoyenneté et ce, à tous les niveaux. En effet,  l’éducation à l’environnement et au développement durable vise  à diffuser des connaissances et des valeurs, à promouvoir des comportements et à développer des compétences nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la prévention et à la résolution des problèmes liés à la vie humaine dans l’environnement et au maintien (ou à la restauration) de la qualité de l’environnement.

De l’avis de Mme Kabore, éducatrice, une société en transformation ne peut se passer de la créativité et de l’engagement des jeunes. Inculquer les valeurs de base relatives à la protection de l’environnement aux enfants est très important et pourrait contribuer grandement à la lutte pour la protection de l’environnement. L’enfant assimile assez vite et a tendance à mettre en pratique ce qu’on lui apprend. « A notre niveau, on apprend aux enfants à recycler les ordures. Nous avons également notre petit jardin potager. On apprend aux enfants déjà dès le bas âge comment bien s’occuper d’une plante, les bons gestes pour la protection de l’environnement, etc. », souligne-t-elle. L’éducation environnementale et à l’écocitoyenneté en milieu scolaire pourrait donc induire un changement de mentalités. « Nous avons été félicités à plusieurs reprises par des parents qui ont été interpellés par leurs enfants sur le recyclage des ordures », indique Mme Kaboré.

écco 2Même si certaines écoles  initient cette éducation environnementale et à l’écocitoyenneté, toute chose qu’il faut saluer, l’implication des parents n’est pas dénuée d’intérêt. « Si en plus des   notions de base de l’école l’enfant bénéficie d’un suivi à la maison dans ce sens ; par exemple, s’il voit les parents adopter des comportements responsables vis-à-vis de l’environnement, il deviendra à son tour un défenseur de l’environnement », conclut-elle.

Toutefois, il faut savoir que l’éducation environnementale et à l’écocitoyenneté ne concerne pas que les enfants ; elle est aussi valable pour les parents en ce sens qu’elle passe par la prise de conscience collective de la protection de l’environnement et de la valorisation des composantes de l’environnement.

Edwige Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location

Sécurité

Vidéos

dy>