bil uneLa 32e Coupe d’Afrique des nations (CAN) de Football a connu son épilogue le vendredi 19 juillet 2019 dans l’enceinte du stade international du Caire. Ce sont les Fennecs d’Algérie qui se sont imposés aux Lions du Sénégal qu'ils ont battus 1-0, s’adjugeant de ce fait le trophée continental. L’Algérie remporte ainsi son deuxième titre après celui de 1990 obtenu à domicile. Que retenir de cette CAN Egypte 2019 ?

La 32e édition du grand rendez-vous du football africain a été spéciale avec le passage de 16 équipes à 24 et le recours à l’Assistance vidéo à l’arbitrage (Var) à partir des quarts de finale. Ce qu’on peut déjà retenir de cette grand-messe du sport roi en Afrique, c’est la réussite du pari par le pays organisateur. En effet, c’est seulement en début janvier 2019, c’est-à-dire à cinq mois de la compétition, que l'Egypte a été désignée par la Confédération africaine de football (CAF) pour remplacer le Cameroun, écarté en raison du retard dans la préparation des infrastructures et de la situation sécuritaire. Malgré le peu de temps dont disposait le pays d’Akhenaton, il a relevé les défis dans l’organisation avec l’hébergement et la mise à disposition de six stades qui ont accueilli 52 matchs.

Mais le pays organisateur, considéré comme premier favori, sera éliminé précocement en 8e de finale par l’Afrique du Sud (1-0). Une situation qui a indubitablement impacté l’affluence du public dans les stades. Ainsi, le jour de la finale le stade était à peine rempli de supporters.

Ensuite, pendant Egypte 2019, des équipes considérées au départ comme des figurants se sont révélées par la suite intraitables. Ce fut le cas de Madagascar qui était à sa première participation à une CAN. Considérés comme le petit poucet du groupe B et de la compétition, les Zébus ont surpris le monde du football. D’abord, l’équipe a terminé première de sa poule avec 7 points devant le Nigeria, qu’elle a battu 2-0. Ensuite, elle a sorti la RDC en 8e de finale avant que l’équipe tunisienne ne stoppe son aventure en quarts de finale (3-0).

A côté de Madagascar, il y a le Bénin qui s’est révélé lors de cette CAN. L’ancien Dahomey, qui n’avait jamais gagné de match en phase finale de la CAN, a surpris plus d'un en éliminant en 8e de finale le Maroc qui était pourtant un grand favori. C’est le Sénégal qui a éliminé Les Écureuils en quarts de finale.

En Outre, il est à retenir la réussite de l’introduction de la VAR lors de cette 32e édition. Des arbitres ont eu à certains moments recours à cette technologie dans l’arbitrage à partir des quarts. Des penaltys ont été validés, d’autres par contre ont été invalidés et aucun incident n’est survenu à cause de cette technique. La première expérimentation de cette technique avait pourtant été un échec lors la Coupe d’Afrique des clubs. En effet, la VAR a contribué à l’annulation de la finale retour, finale qui sera rejouée après la CAN 2019.

Voici le bilan en chiffres de la CAN Egypte 2019 :

Sur 52 matchs joués, le bilan est de 39 matchs gagnés et 13 matchs nuls. 102 buts ont été inscrits en 52 matchs, soit une moyenne de 1,97 but par match. 171 cartons jaunes et 5 cartons rouges ont été distribués. L’Algérie, le tenant du titre, a connu le plus de victoires (7). C’est le Bénin qui a fait le plus de matchs nuls (4). L’Afrique du Sud, le Burundi, la Namibie et la Tanzanie ont enregistré le plus de défaites (3).

Le Nigérian Odion Ighalo, avec 5 réalisations, termine meilleur buteur de la compétition. L’Algérien Ismaël Bennacer, 22 ans, milieu de terrain, a été élu meilleur joueur. L’Algérie, vainqueur de la CAN 2019, s’est illustrée comme la meilleure attaque avec 13 buts marqués : 6 en phases de groupe et 7 dans les éliminations directes. Le Sénégal et l’Algérie partagent la première place pour la meilleure défense. Ils n’ont encaissé que 2 buts durant toute la compétition.

Pendant que la CAN tirait vers sa fin, la Confédération africaine de football (CAF) a rendu publiques les listes des groupes et des matches préliminaires de la 33e édition, prévue au Cameroun en 2021.

Le Burkina Faso, actuellement sans sélectionneur à la te des Etalons, est logé dans le groupe B avec l’Ouganda, le Malawi et le vainqueur du match préliminaire (Soudan du Sud-Seychelles).

Aly Tinto (Stagiaire)

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

17
Oct2019

Hebdomadaire Conseil des ministres : Des résultats d’appels d’offres des travaux adoptés

Le Conseil des ministres s'est tenu en séance ordinaire le mercredi 16 octobre 2019 sous la présidence effective du président Roch Marc Christian Kaboré. Il a adopté un projet de...

16
Oct2019

Lutte contre le terrorisme : La mobilisation populaire comme stratégie pour venir à bout du péril

A l’occasion du 32e anniversaire de l’assassinat du père de la révolution burkinabè, la réflexion a été menée, lors d’un panel, sur comment vaincre le terrorisme par la mobilisation populaire....

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public