fin uneAprès un mois de compétition au pays des pharaons, le successeur du Cameroun va enfin être connu la nuit du vendredi 19 juillet au stade international du Caire. Les compétitions des  demi-finales qui se sont jouées le dimanche 14 juillet 2019 ont déterminé les deux équipes finalistes, à savoir les Lions du Sénégal et les Fennecs d’Algérie. Nous avons eu un entretien avec Kader Traoré, journaliste sportif, pour avoir son appréciation des affrontements des demi-finales et son analyse de l’opposition tant attendue.

Le dimanche 14 juillet dernier, c’est l’équipe du Sénégal qui s’est qualifiée en premier lieu pour la finale de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football  en battant la Tunisie sur le score de 1-0 suite aux prolongations. Ensuite dans la soirée, alors que le match entre l’Algérie et le Nigeria tirait vers la prolongation, Riyad Mahrez a délivré ses coéquipiers au cours des arrêts de jeu en scorant sur un coup franc. Ainsi, les deux grands favoris de la CAN, le Sénégal et l’Algérie, se retrouvent en phase finale de la compétition. Si le Sénégal attend son premier sacre après une finale perdue face au Cameroun en 2000, l’Algérie quant à elle rêve d’un second titre 30 ans après le premier.

«C’était une demi-finale très élevée avec deux oppositions entre équipes ouest-africaines et équipes magrébines. A l’exception  de la Tunisie, ce sont  les  meilleures équipes de cette CAN  qui se sont affrontées en demi-finale et la hiérarchie a été plus ou moins respectée. En effet, la qualification du Sénégal pour la finale n’étonne personne parce que durant son parcours, il a montré de très belles prestations  aussi tactiques que techniques avec une  ligne offensive qu’on attendait beaucoup mais qui n’a pas  craché  le feu comme il se devait. De l’autre côté, on avait une équipe algérienne qui a été la plus régulière durant toute la compétition. Elle n’a encaissé que deux buts et a toujours dominé ses adversaires aussi bien lors des phases de poules que de celles à élimination directe. Donc c’est sans surprise que ces deux équipes se sont hissées en finale», fait remarquer Kader Traoré.

fin 2Mais quel jeu nous réservent les Lions et les Fennecs pour la finale de vendredi prochain ?

«Pour ce qui est de ce dernier match entre le Sénégal et l’Algérie, il faut dire que ces deux équipes se connaissent très bien parce qu’elles se sont affrontées en match de poules dans le groupe C et l’avantage avait été du côté de l’Algérie (1-0). Donc ça va être un bis repetita pour elles, avec forcément un ascendant psychologique pour les Fennecs. Ce sera au Sénégal d’aller chercher la victoire face à cet adversaire contre qui il n’avait pas pu inscrire le moindre but. Mais quoi qu’on dise, c’est une finale assez ouverte ; on va dire c’est 50% pour chacune des deux équipes et forcément, l’équipe la plus combative, la plus motivée et la plus compacte tactiquement, physiquement et sur le plan de l’organisation va sortir vainqueur de cette CAN», argumente le journaliste sportif.

A quelques jours de ce grand rendez-vous qui marquera la fin de la 32e édition de la CAN Egypte 2019, les autorités algériennes ont annoncé hier, lundi 15 juillet, avoir mobilisé 28 avions qui transporteront 4 800 fans des Fennecs pour leur permettre d’assister à la finale. Lors de la demi-finale, ce sont 16 avions qui avaient été affrétés dans ce sens.

Aly Tinto (Stagiaire)