éliminatoires uneDans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019 qui se jouera en Egypte, les Etalons du Burkina Faso disputent leur ticket de qualification avec les Mourabitounes de la Mauritanie le vendredi 22 mars prochain au stade du 4-Août de Ouagadougou. C’est un secret de Polichinelle, ce match est capital pour le Burkina Faso qui, pour la énième fois de son histoire footballistique, n’a pas son destin en main. Tyché, la déesse de la chance, va-t-elle permettre aux poulains de Paulo Duarte de créer la surprise ?

Ce scénario que les Etalons du Burkina Faso présentent au 12e joueur pour cette dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019 est bien connu maintenant des Burkinabè. On se rappelle que lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017, Banou Diawara, pendant les arrêts de jeu, avait offert la qualification au Pays des hommes intègres. L’exploit sera-t-il réédité cette année ? Ce qui est certain pour le moment, c’est que les poulains de Paulo Duarte n’ont plus leur destin en main. Les calculettes ont été sorties et le Burkina Faso compte aujourd’hui sur une bonne performance du Botswana, la lanterne rouge de ce groupe I. Ce qui sous-entend que les Burkinabè prient les dieux du football pour une défaite des Palancas Negras de l’Angola face au Botswana ou, dans le pire des cas, qu’au coup de sifflet final, les deux équipes se quittent dos à dos. Mais même s’il en était ainsi, il faudrait impérativement que du match de ce vendredi 22 mars 2019 contre la Mauritanie, le Burkina Faso sorte la tête de l’eau en engrangeant une victoire. En cas de victoire des Palancas Negras, l’Angola arrachera son ticket pour la CAN en Egypte, quel que soit le score du onze national face à la Mauritanie. C’est dire donc qu’en plus de devoir mouiller le maillon, les poulains de Paulo Duarte s’en remettent à « Tyché » pour se voir accueillir les mois à venir par les Pharaons d’Egypte dans le cadre de cette grand-messe du ballon rond africain. « Selon la tendance, ils ont gagné les deux premiers matchs à domicile et il leur reste le troisième qu’ils ont la possibilité de remporter. Au même moment, l’adversaire direct du Burkina pour la qualification, l’Angola, se déplace au Botswana. Cette qualification ne relève pas de l’impossible. Le Burkina n’a donc aucune raison de montrer des signes d’abattement. Rien n’est encore perdu », estime la fédération burkinabè de football qui, du reste, est très optimiste sur la possibilité que l’exploit de 2012 face à la Centrafrique et celui de 2016 face au Botswana soient réédités cette année.

En rappel, au match aller le 8 septembre 2018, les Etalons avaient courbé l’échine sur le score de 2 à 0 face aux Mourabitounes de Mauritanie, qu’ils doivent absolument défaire demain s’ils veulent s’offrir une place en Egypte. Au classement actuel, la Mauritanie est en tête avec 12 points (+2), suivie de l’Angola (9 points, +2). Le Burkina Faso est troisième (7 points, +2)  et le Botswana ferme la marche avec 1 point, -6.

éliminatoires 2Il faut noter que pour ce match dont l’enjeu est de taille, l’équipe du Burkina Faso est privée de « sa tour de contrôle ». En effet, le capitaine Charles Kaboré, qui apporte l’équilibre dans le groupe, selon le sélectionneur Paulo Duarte, actuellement sous le coup d’une suspension pour cumul de cartons jaunes, suivra le match sur les bancs. Quoi qu’il en soit, la flamme de l’espoir reste allumée, et le suspense à son summum. « Le groupe est plus fort aujourd’hui parce que pratiquement tout le monde est là, même si certains ne sont pas encore à leur grande forme comme Bancé et Nacoulma. Par le passé, on a joué avec des attaques différentes. Cette fois, tout le groupe est là… Il y a plus d’attaquants que d’habitude. J’ai fait un mixage de joueurs expérimentés et de jeunes. Nacoulma va faire un grand match et il va marquer. Je suis sûr qu’on va se qualifier », se réjouissait le coach lors de la présentation aux journalistes de la liste des joueurs retenus pour cet ultime match. Le 18 mars dernier, pour leur  premier entraînement en vue de ce match décisif, 18 joueurs sur les 24 convoqués étaient arrivés à Ouagadougou et  ont effectivement pris part à la séance d’entraînement au stade du 4-Août.  Avant le début de ce stage des Etalons, Paulo Duarte a été contraint de faire un réajustement de sa liste de joueurs convoqués. C’est ainsi que le défenseur de l’Appolon Limassol, Dylan Ouédraogo, blessé lors d’une séance d’entraînement avec son club à Chypre, a été remplacé par l’ancien pensionnaire de Salitas, Trova Boni, par ailleurs capitaine des Etalons espoirs.

Le Burkina Faso va-t-il une fois de plus se qualifier sur le fil du rasoir ? En tout cas c’est le vœu du 12e joueur.

Candys Solange Pilabré/ Yaro

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

20
Avr2019

Mycoses du siège chez le nourrisson : comment les prévenir et surtout en venir à bout

Une mycose est une infection provoquée par le développement de minuscules champignons dans une partie de l'organisme. Il existe autant de mycoses que de champignons. Les mycoses peuvent toucher de...

20
Avr2019

L’agriculture de contre-saison au Burkina : un espoir pour l’autosuffisance alimentaire

L’agriculture est un secteur important de l’économie burkinabè dans la mesure où elle contribue pour 35 à 40% au PIB. Occupant plus de 80% de la population, elle contribue partiellement...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public