Abonnez-vous à nos newsletters

hum uneDepuis le 8 mai, les agents du ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme ont enclenché un mouvement d’humeur. La raison ? La non-mise en œuvre des accords signés en 2016-2017. Comme mode opératoire de leur lutte, ils procèdent à des sit-in et empêchent la tenue de toute activité au sein du ministère.

Dans le protocole d’accord signé en 2017 entre le Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRA-CT), il y a la question d’une prime de motivation qui a été accordée auxdits agents. Mais depuis, foi de Boukari Koala, secrétaire général du SYNATRA-CT, l’application de ce protocole d’accord tarde. Pire, ils ont le sentiment  que l’Etat est dans une logique de résolution des problèmes au cas par cas. Il précise que leur structure a même engagé un dialogue avec les autorités en vue de résoudre le problème posé, mais sans succès. C’est pourquoi, passant à la vitesse supérieure, ils ont décidé d’observer un mouvement d’humeur depuis le 8 mai. Le mot d’ordre de ce mouvement, c’est zéro activité menée au sein des institutions et de toutes les structures du ministère jusqu’à la satisfaction de la plateforme revendicative du SYNATRA-CT.

Selon Boukari Koala, après le lancement du mouvement, il y a eu plusieurs rencontres et un comité de réflexion qui a été mis sur pied. Ce comité a fait des propositions de résolution du problème, lesquelles ont été transmises à l’autorité, mais rien ne se profile à l’horizon jusqu’à présent. C’est pour cela que le mouvement s’est étendu à toutes les activités du ministère et sur toute l’étendue du territoire national.

Pour le SYNATRA-CT, il faut que les accords soient clairement signés avec un échéancier clairement établi avant que le mouvement d’humeur soit levé. Selon le syndicat, la situation au niveau de leur ministère est le fait d’un manque de volonté politique. Il estime que si cela s’est fait dans d’autres ministères, c’est-à-dire la résolution au cas par cas suite à des mouvements d’humeur, pourquoi ça ne se ferait pas à leur niveau.

A l’endroit des usagers, tels les artistes et la population, les agents réunis autour du SYNATRA-CT sollicite de la compréhension car pour eux, c’est pour qu’ils soient dans de meilleures conditions de vie et de travail pour mieux les servir qu’ils observent ce mouvement d’humeur. Pour ce qui est des dossiers en suspens, M. Koala assure que dès que tout rentrera dans l’ordre, les agents seront mieux motivés et s’attelleront à les traiter diligemment. 

Ce mouvement d’humeur est le énième du genre dans l’administration publique burkinabè. A notre avis, il est grand temps que l’Etat rende opérationnelle la remise à plat de la rémunération des agents de la fonction publique afin d’éviter les débrayages tous azimuts, qui sont contre-productifs.

 

Saâhar-Iyaon Christian Somé Békuoné

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

07
Déc2019

Consommation de la viande de cochon : C’est bon, mais attention… !

Porc au four ou «  porcal » sont, entre autres, les différentes appellations données à la viande de cochon cuite de cette manière. Cette chair est très prisée par les consommateurs dans...

06
Déc2019

Hebdomadaire Conseil des ministres : La société NORDGOLD SAMTENGA SA obtient un permis d’exploitation d’une mine d’or et SEMAFO est dépossédée d’une superficie

Le Conseil des ministres s’est tenu aujourd’hui vendredi 06 décembre 2019 en séance ordinaire à la présidence du Faso. Il a adopté des décrets, dont un portant octroi de permis...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public