Abonnez-vous à nos newsletters

caniv uneLa saison pluvieuse s’installe lentement mais sûrement, avec sa panoplie de problèmes auxquels doivent faire face aussi bien les autorités que les populations. Le curage des caniveaux est l’une des activités menées par les municipalités pour permettre l’écoulement des eaux de pluie et ainsi éviter certains désagréments. Entre sensibilisation et répression, le moins qu’on puisse dire est que les populations et les autorités municipales ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde.  

Dans l’arrondissement 12 de Ouagadougou, le curage des caniveaux est basé sur toute une stratégie d’intervention, à savoir la prévention, la sensibilisation et le curage à proprement parler, nous indique Mme Nadambèga/Compaoré Rasmata, maire dudit arrondissement. Pour elle, bien avant la saison pluvieuse, l’arrondissement, avec le concours des brigadiers recrutés dans le cadre du projet des travaux Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO), procède effectivement au curage des caniveaux et au ramassage des ordures. Pendant l’hivernage, l’arrondissement passe un contrat avec une société de la place pour qu’elle s’occupe du curage des grands caniveaux qui y sont réalisés. Malheureusement une partie de la population ne coopère pas aux actions engagées par le conseil municipal, ce qui fait que c’est un perpétuel recommencement, faire remarquer l’édile. Car pour elle, même en saison sèche, les caniveaux sont remplis d’ordures et cela est l’œuvre des populations riveraines. Elle s’explique en ces termes : « En ce qui concerne le curage, il faut déplorer l’incivisme de certains habitants de l’arrondissement. Certains prennent les caniveaux pour un bac à ordures et y jettent leurs ordures malgré la sensibilisation que l’on fait à travers les médias, celle de proximité. Malgré tout, le phénomène perdure et nous n’hésitons pas, en cas de flagrant délit, à punir les fautifs en les verbalisant ». Ce qui, selon Mme le maire, est vraiment écœurant, c’est le fait que devant certaines habitations, il y a de l’insalubrité si bien que les caniveaux jouxtant celles-ci sont presque tout le temps bouchés. Il y a des citoyens qui par ignorance ou par incivisme canalisent leur eau de toilette et de vaisselle dans les caniveaux, rendant ceux-ci humides à tout moment et exposant ainsi les riverains à plusieurs maladies, a souligné Rasmata Compaoré. A ceux-ci, madame le maire lance un cri du cœur et demande qu’ils aient un sursaut patriotique pour que son arrondissement ait un niveau de salubrité acceptable.

caniv 2Pour Léon Bambara, un des résidents de l’arrondissement, au sujet du curage des caniveaux, il faut reconnaître que même s’il y a des efforts appréciables, beaucoup reste à faire. Pour ce qui concerne la mairie, il faudrait qu’elle fasse l’effort de réaliser des caniveaux profonds, larges et fermés. Quand ils sont à ciel ouvert, le risque qu‘on y jette des ordures est très élevé. Ensuite au niveau de la population, on ne devrait pas tout attendre de l’Etat. L’on peut chacun devant son habitation faire le nécessaire pour garder ces endroits propres pour que l’Etat se charge de la propreté des grandes voies.

De notre point de vue, il faudrait que les municipalités, à travers les conseillers municipaux, organisent dans chaque quartier des travaux d’intérêt communautaire de manière périodique, pour tenir ces endroits propres qui permettent aussi d’avoir un cadre de vie sain et agréable. Sinon, il serait insensé que l’on construise à des coûts de millions des caniveaux pour les laisser dans un état de délabrement et subir encore les coups durs de l’inondation à chaque saison pluvieuse.

Pour mémoire, l’arrondissement numéro 12 regroupe les quartiers Patte-d’oie, Ouaga 2000 et la trame d’accueil de Ouaga 2000.

Saâhar-Iyaon Christian Somé Békuoné

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

20
Sep2019

Grillade de viande aux abords des voies : Etat d’hygiène des bouchers et de leur outil de travail

Dans la capitale burkinabè, l’aliment le plus disponible dans la rue et surtout devant les maquis, c’est bien la viande. Cela fait du Burkinabè un grand consommateur de cet aliment....

20
Sep2019

Rentrée scolaire 2019-2020 : Les élèves en classe d’examen du collège Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Ouagadougou ont repris les cours depuis le 10 septembre

La rentrée officielle des classes 2019-2020, c’est pour début octobre 2019. Pendant que des élèves s’y préparent, d’autres dans certains établissements ont déjà commencé les cours. C’est le cas du collège Saint-Jean-Baptiste...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public