Abonnez-vous à nos newsletters

bcitoyen uneL’unité nationale, la fronde sociale, la lutte contre le terrorisme et le déclassement de la forêt de Kua étaient les principaux points à l’ordre du jour de la conférence de presse tenue ce jeudi 23 mai par le Balai citoyen, cette organisation de la société civile.

Depuis plusieurs semaines, la situation nationale est au cœur des débats, tant dans les partis politiques que les organisations de la société civile. Le discours du chef du gouvernement le 16 mai dernier devant la représentation nationale s’inscrivait dans le même ordre d’idées. C’est ce 23 mai que le mouvement Balai citoyen a, pour sa part, choisi de s’exprimer sur ledit sujet face aux hommes de média. Pour cette organisation de la société civile, sur le plan de la gouvernance vertueuse le pouvoir du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne fait pas mieux que le régime du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). « L’incapacité à opérer une refondation dans la manière de gouverner a placé le MPP dans les mêmes abîmes que le régime du CDP», a assené Smockey, l’un des tenants du crachoir.    Il en veut pour preuve les différents rapports du REN-LAC, de L’ASCE/LC et de Transparency international, trois structures de lutte contre la corruption. Selon les conférenciers du jour, ces rapports indiquent qu’il y a même un regain du phénomène de la corruption au Burkina Faso.

S’agissant de la fronde sociale qui paralyse le pays, les orateurs du jour en tiennent le gouvernement pour responsable. Car pour eux, ce sont la fuite de responsabilités, l’absence de décision et le manque de courage politique qui ont fini par délégitimer le gouvernement au point de rompre la confiance avec ses partenaires sociaux.

Pour le Balai citoyen, la gestion des différentes crises (au MINEFID, à la justice, à l’éducation et dans les autres corps de la fonction publique) par le gouvernement est scandaleuse et ne mérite comme note que le blâme : « Si le Balai citoyen doit attribuer une note au gouvernement sur sa gestion de la fonction publique, c’est tout simplement un Blâme. »

bcitoyen 2Outre ces sujets, le Balai citoyen a aussi donné son avis sur la lutte contre le terrorisme. « En dépit des pertes en vie humaine que nous avons enregistrées, le Balai citoyen fait le constat que les Burkinabè résistent et sont résilients à la barbarie que nous imposent les terroristes », a déclaré l’artiste musicien Serge Bambara, alias Smockey. Par ailleurs, ce mouvement de la société civile a salué le succès des actions des FDS, notamment de l’opération Otapuanu, et a souhaité plein succès à celle en cours dans le Sahel et dont le nom de code est Ndoofu, non sans avoir néanmoins souligné que ces différentes opérations doivent être menées dans le strict respect des droits de l’Homme.

S’agissant des événements tragiques survenus à Yirgou et à Arbidan, le Balai citoyen en appelle à l’unité nationale et invite les autorités à mettre à la disposition de la justice tous les moyens nécessaires pour son travail de recherche de la vérité sur lesdits événements.

Pour conclure, les orateurs du jour ont marqué leur opposition au déclassement de la forêt de Kua en ces termes : « Le Balai Citoyen s’oppose et s’opposera énergiquement, aux côtés de toutes les forces déjà mobilisées, à cette aventure sans avenir. »

Pema Neya (Stagiaire)

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

22
Jui2019

Après-pluie à Ouagadougou : fortunes diverses pour les résidents de certains quartiers

Après chaque grande pluie dans la capitale burkinabè, l’ambiance rompt avec le train-train quotidien. En effet, nombreux sont les citadins qui, de gré ou de force, changent un tant soit...

22
Jui2019

Crise au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Mahamadi Kouanda sort les griffes contre Eddie Komboïgo

Une crise secoue l’ex-parti au pouvoir, le CDP, depuis quelque temps. Les divergences se sont même accentuées avec l’annulation d’un congrès extraordinaire qui devait se tenir samedi dernier, suite à...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public