bonLe 29 septembre prochain, le Chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP) organise une marche-meeting. Cette manifestation dite des forces vives de la Nation, vise à protester contre la gouvernance chaotique du pays, qui se caractérise entre autres selon Zéphirin DIABRE et ses paires, par l’insécurité chronique, la corruption à outrance, la vie chère, le chômage des jeunes, la crise du logement et les atteintes aux libertés, etc. Ce jeudi 27 septembre 2018, le comité d’organisation, présidé par M. Rabi YAMEOGO, était face aux hommes de médias afin de dérouler les consignes de sécurité qui encadreront cette manifestation. A la faveur de cette marche-meeting, la journée du vendredi 28 septembre  a été décrétée par le CFOP, journée de solidarité aux FDS. Elle va se traduire par une collecte de fonds dans les sièges des partis de l'opposition.

 

L’opposition politique estime que le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir et ses alliés dorment sur ses lauriers pendant que le navire conduit par le président Roch Marc Christian KABORE est en train de tanguer. C’est donc pour réveiller les dirigeants actuels de leur sommeil « morbide » qu’elle a décidé de battre le pavé le samedi 29 septembre 2018 à travers une marche-meeting et de collecte de fonds en soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS), enclines dans cette guerre asymétrique contre les terroristes.

A quelques jours de l’organisation de cette grande manifestation, la première depuis l’accession du président Roch Marc Christian KABORE au pouvoir, le comité d’organisation était face à la presse afin de mettre un point d’honneur sur la sécurité. Toute chose qui selon lui va minimiser les dérapages, car la marche se veut être républicain.

A Ouagadougou, le rassemblement aura lieu à 08h 00 à la Place de la Révolution. Aucun autre rassemblement ne sera toléré dans un autre lieu que celui prévu officiellement pour la marche. « Tout manifestant qui ne se conformerait pas à l’itinéraire, à l’agencement et à l’ordre établis par le Comité d’Organisation, ou qui ne respecterait pas les consignes de sécurité sera immédiatement expulsé du cortège », a martelé Rabi YAMEOGO, président du comité d’organisation. Les manifestants vont arpenter la Place de la Révolution, l’Avenue du Médiateur, l’Avenue Gamal Abdel Nasser, l’Avenue Monseigneur Thevenoud Joanny, l’Avenue de la Cathédrale, l’Avenue Dr. Kwamé N’Krumah  en passant par le Rond-Point des Nations Unies, la Maison du peuple, la Chambre de Commerce, la SONABEL, pour ensuite revenir au point de départ qui est la mythique Place de la Révolution. « Nul n’est autorisé à commencer la marche avant le signal officiel qui sera donné par le Comité d’Organisation », a précisé le président du comité d’organisation.

Pour garantir le succès de cette marche-meeting et assurer la plus grande sécurité de tous les participants, il est strictement interdit aux manifestants d’être en possession de quelque arme ou projectile que ce soit (arme à feu, couteaux, flèches, lances, lance- pierres, cailloux, pointes, bois, etc.) , de provoquer les forces de l’ordre, de les agresser physiquement, de les injurier, de jeter vers eux des projectiles, ou de bousculer les barrières de sécurité, de se bagarrer ou de proférer des injures au sein du cortège, de détruire les feux rouges, de dégrader les bâtiments, de casser les boutiques des commerçants, ou de piller les étals des marchands.

cptToutefois, si les manifestants peuvent fraterniser avec les forces de l’ordre, et leur envoyer des signaux de soutien indéfectible, il leur est néanmoins demandé de ne pas répondre aux injures et autres provocations que des adversaires de la marche pourraient éventuellement proférer en direction du cortège. « Toute personne qui se livrerait à des provocations, à des casses, ou qui tenterait de semer le désordre, sera maitrisée par le service de sécurité à ses dépens », a prévenu Rabi YAMEOGO.

En outre, selon le comité d’organisation, tous les messages qui seront diffusés au cours de cette marche à travers des banderoles, des pancartes ou autres supports de communication doivent impérativement être validés. « Les banderoles ou pancartes qui n’auraient pas été validées au préalable pourraient être retirées de la marche si leur contenu se révélait contraire à l’esprit de la manifestation », signale le président du comité d’organisation.

A la faveur de cette marche-meeting, une collecte de fonds est initiée par le CFOP pour soutenir les forces de défense et de sécurité dans ce combat contre le terrorisme. « Des personnes rigoureusement sélectionnées, habillées en gilets d’identification et tenant des coffres sécurisés, seront chargées de la collecte des fonds. Chaque contribution sera consignée dans un cahier, pour plus de transparence », a précisé le président du comité d’organisation.

Tout en se réjouissant de la décision de l’Assemblée nationale d’emboiter son pas malgré les critiques sur cette initiative, le CFOP réclame la paternité de cette « idée ingénieuse ». « Malgré les comportements enfantins et farfelus, l’Assemblée nationale a reconnu la pertinence de notre idée. Le gouvernement rejette toujours en bloc tout ce qui vient de l’opposition », a déclaré Rabi YAMEOGO qui note que le MPP et ses alliés sont malades d’idées.

Déjà, le comité dit avoir pu récolter la bagatelle somme de un million cent milles (1 100 000) francs CFA, émanant des quarante-quatre (44) députés du CFOP en raison de 25 000 francs CFA par député.

Aussi, le vendredi 28 septembre 2018, le CFOP organise-t-il une journée de solidarité aux FDS. Cette journée va se traduire par une collecte de fonds dans les sièges des partis de l'opposition. Les gens de bonne volonté sont aussi appelés à ouvrir leur cœur aux FDS à travers des numéros de transfert d’argent qui sont les suivants : 74 60 92 94 et 52 88 30 35.

Le CFOP invite par ailleurs la majorité a emboité son pas, en collectant des fonds pour soutenir les soldats au front.

En rappel, cette marche-meeting du 29 septembre prochain regroupe les forces vives de la Nation. Ainsi, en plus des partis politiques, des citoyens et des leaders d’opinion, plus de cinquante (50) Organisations de la société civile (OSC) regroupées au sein de l’Union d’action de la société civile (UNAS), des dizaines d’autres OSC et des artistes ont décidé de soutenir cette lutte engagée par Zéphirin DIABRE et ses paires du CFOP.

Candys Solange PILABRE/ YARO

 

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

16
Oct2018

Administration douanière burkinabè : Le SYNATRAD dénonce une prise en otage de l’administration qui pourrait conduire à une déliquescence de la douane

Le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) s’insurge contre le comportement de certains agents de l’administration douanière, qui à dessein bloquent les nominations, parce qu’exigeant des modifications avant la...

21
Jui2018

Le maraîchage au Burkina : Un secteur porteur toujours en deçà de la demande des populations

Le Burkina a adopté la culture de contre-saison comme une alternative à la promotion de l’autosuffisance alimentaire. A Ouagadougou, beaucoup de familles vivent de ce maraîchage périurbain, mais  souffre du...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2018 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public