loug Le point de presse du gouvernement de cette semaine a été animé par le ministre Stanislas Ouaro de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales et celui de la Santé, Claudine Lougué. Aux hommes de médias, ces deux personnalités de l’exécutif ont fait le point des discussions entre le gouvernement et les organisations syndicales de leurs départements ministériels respectifs.

Selon le ministre de l’Education nationale, comme l’avait promis le gouvernement, les travaux de rédaction du statut valorisant des enseignants, de traitement des indemnités de logement et des indemnités spécifiques pour 2018 et des actes de bonification d’échelon accordée à titre exceptionnel aux personnels occupant les emplois spécifiques du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales avant le 31 mai 2019 ont été réalisés.

S’agissant du statut valorisant, Stanislas Ouaro indique qu’il a été entièrement rédigé et relu à la date d’hier mardi 22 mai et qu’il sera introduit en Conseil des ministres pour adoption. Au sujet du traitement des indemnités de logement et spécifiques, le ministre rappelle que pour une bonne conduite de cette opération dans un bref délai, les agents des directions régionales du ministère de l’Education nationale et du département des Finances ont été mobilisés et qu’un travail satisfaisant a été fait. Concernant le dossier relatif à la modification d’échelons, le ministre déclare que la prise des actes a été effective en fin mars 2019 et le traitement a suivi son cours normal en mars et avril 2019 grâce à une opération spéciale organisée à cet effet. ouarMais il tient à signaler que l’opération a été perturbée par deux facteurs : le premier est le mouvement d’humeur des syndicats des gestionnaires des ressources humaines, parce que ce sont eux qui détiennent le code correcteur des codes de prises d’actes. Le deuxième facteur, c’est qu’il n’est pas permis à un agent de bénéficier d’un rappel de plusieurs indemnités de natures différentes. Tout compte fait, le Pr Ouaro estime qu’il y a eu des avancées significatives, ce qui explique que les organisations syndicales aient décidé de lever leur mot d’ordre de suspension des évaluations. Cela permettra au calendrier de l’année scolaire de se poursuivre normalement.  

Au titre des examens de fin d’année, le ministre Ouaro a annoncé qu’une liste des écoles qui verront leur année blanchie serait publiée à la fin de ce mois. Selon lui, il y a des établissements qui, à cause de l’insécurité dans certaines localités, ont été fermés depuis octobre 2018. Ceux-ci ne pourront donc pas participer aux examens de cette année.

Pour la ministre de la Santé, Claudine Lougué, certes la rencontre entre les syndicats de son département et le gouvernement n’a pas abouti à un compromis, mais le gouvernement s’attelle à corriger les erreurs et à inviter de nouveau ses vis-à-vis au dialogue. Car, martèle-t-elle, « le dialogue n’est pas rompu entre le gouvernement et les syndicats ». Par ailleurs, elle en appelle au sens éthique et déontologique des agents du ministère de la Santé, pour un mieux-être des Burkinabè en matière de santé.

Saâhar-Iyaon Christian Somé Békuoné

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

22
Jui2019

Après-pluie à Ouagadougou : fortunes diverses pour les résidents de certains quartiers

Après chaque grande pluie dans la capitale burkinabè, l’ambiance rompt avec le train-train quotidien. En effet, nombreux sont les citadins qui, de gré ou de force, changent un tant soit...

22
Jui2019

Crise au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Mahamadi Kouanda sort les griffes contre Eddie Komboïgo

Une crise secoue l’ex-parti au pouvoir, le CDP, depuis quelque temps. Les divergences se sont même accentuées avec l’annulation d’un congrès extraordinaire qui devait se tenir samedi dernier, suite à...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public