arb uneC’est aujourd’hui samedi 03 août que le Burkina Faso célèbre pour la première fois la Journée nationale de l’arbre. A cet effet, le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique invite le public burkinabè à sortir massivement et à se rendre sur les sites identifiés dans chaque région afin d’accomplir ce geste éco-citoyen. Ce que ne précise toutefois pas le ministre dans son communiqué, c’est : Quel type d’arbres faut-il planter ? Tous les arbres sont-ils faits pour toutes les terres ? 

Selon le rapport d’étude du centre Botanic garden conservation international (BGCI), il y a plus de 60 000 espèces d’arbres recensées dans le monde. Sur 20 000 espèces évaluées jusqu'ici, selon l’étude, plus de 9 600 sont menacées d'extinction. Parmi elles, 300 sont en situation très critique, présentant une population de 50 arbres au moins. Le degré de conservation des 40 000 autres espèces n'a, jusqu'ici, jamais été évalué. Mais une "proportion importante" d'entre elles, probablement 1/5, pourrait disparaître, selon la même étude. A la lumière de celle-ci, nous pensons que la célébration d’une telle journée devrait prendre en considération les études sur le plan local pour éviter que des espèces d’arbres sous nos cieux disparaissent. Car il faut planter des arbres certes, mais il faut surtout planter utile.

Selon l’apiculteur Guy Noël Javaudin, le Burkina a un potentiel mellifère très important car ses régions ouest et est, c’est-à-dire la zone de Fada N’Gourma et environnant de même que la zone de Banfora, sont d’importants lieux de production d’autant plus qu’il s’y trouve des plantations d’anacardiers, un arbre très mellifère, de même que des manguiers, des karités, des neems qui y sont en grande quantité. arbrLe néré dans la savane est un arbre qui donne une bonne quantité de récoltes. Guy Noël Javaudin pense que beaucoup d’apiculteurs peuvent vivre de cette activité du fait de l’abondance de ces arbres. Planter des arbres qui, au-delà de l’aspect environnemental, peuvent créer de l’emploi pour les citoyens burkinabè permettra l’entretien des différents sites identifiés et pérennisera cette journée.

Djibril Yonli, chercheur à l’Institut de l’environnement et des recherches agricoles (INERA), lui, indique que l’arbre est très utile à plusieurs titres : d’abord ses feuilles servent de nourriture pour les hommes et les animaux selon les espèces, ensuite ses feuilles et ses racines fertilisent le sol pour l’agriculture et le jardinage, enfin le bois sert pour la construction et la chauffe.  En plus de cela, l’on ne peut nier les vertus thérapeutiques que possèdent plusieurs arbres à travers leurs feuilles, racines et écorces.

Cette journée est célébrée pendant que la question du déclassement de la forêt de Kua à Bobo n’est pas encore résolue. Est-ce une stratégie du gouvernement pour y parvenir ? La question reste posée d’autant plus que chaque année, il y a toujours eu des campagnes de reboisement.

Pour mémoire, c’est le Conseil des ministres en sa séance du 24 juillet 2018 qui a décidé que le premier samedi du mois d’août est désormais institué  Journée nationale de l’arbre au Burkina Faso.

Saâhar-Iyaon Christian Somé Békuoné

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

07
Déc2019

Consommation de la viande de cochon : C’est bon, mais attention… !

Porc au four ou «  porcal » sont, entre autres, les différentes appellations données à la viande de cochon cuite de cette manière. Cette chair est très prisée par les consommateurs dans...

06
Déc2019

Hebdomadaire Conseil des ministres : La société NORDGOLD SAMTENGA SA obtient un permis d’exploitation d’une mine d’or et SEMAFO est dépossédée d’une superficie

Le Conseil des ministres s’est tenu aujourd’hui vendredi 06 décembre 2019 en séance ordinaire à la présidence du Faso. Il a adopté des décrets, dont un portant octroi de permis...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public