jacinth uneLa jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une grande plante flottante qui  a été transportée depuis plus d’un siècle sur toute la planète pour son intérêt horticole dans les bassins extérieurs.  Cette plante cause certes une dégradation de la diversité biologique et des dommages dans de très nombreux milieux aquatiques, pouvant aller jusqu’à la mise en danger des populations humaines locales, mais elle pourrait devenir une ressource.

La jacinthe d’eau est une plante aquatique envahissante originaire d’Amazonie, et répandue par l’homme par le biais de l’horticulture dans les régions tropicales et subtropicales. Cette plante qui prend de plus en plus de l’espace dans  les eaux au Burkina a des conséquences néfastes, aussi bien  pour les espèces aquatiques que les humains. « L’un des désagréments les plus connus quand on parle de la jacinthe d’eau, c’est la prolifération de cette plante et sa propension à recouvrir totalement la surface de l’eau qu’elle colonise. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la navigation, l’irrigation, la pêche », explique Hermann Somé, environnementaliste.

 Selon lui, cette plante a de nombreux effets néfastes sur l’environnement car elle provoque la disparition de nombreuses espèces de la  flore et de la faune.  Toute chose que soutient Etienne, un jardinier riverain du canal de Ouaga 2000. «  Dès que la jacinthe pousse, les poissons se font rares. Nous avons l’habitude de pêcher ici mais dès que cette plante pousse, on peut faire une journée sans attraper de poisson. Ce sont les poissons tels que les silures qui arrivent à y survivre», confie-t-il.

jacinth 2Il faut rappeler qu’à plusieurs reprises, des opérations de destruction  massive ont été organisées, mais elles ont vite montré leurs limites, puisque ces plantes envahissantes repoussent quelque temps après. Selon des études, ces plantes tenaces favorisent l’ensablement des berges, leur rétrécissement, voire leur disparition, entraînant la détérioration de la qualité de l’eau, empêchant le passage des rayons lumineux et par voie de conséquence la disparition de certaines espèces piscicoles, ainsi que la navigation fluviale.

Au lieu de livrer une bataille sans merci contre cette plante nocive, certains pays ont choisi de l’adopter et de la transformer à plusieurs usages. Si certains à travers leur ingéniosité arrivent à en faire des œuvres d’art, d’autres la mettent en valeur en l’utilisant dans la vannerie pour confectionner des meubles, des sacs, des paniers... De plus, cette plante peut être transformée en compost ou en charbon écologique. Cette valorisation génère des revenus qui améliorent les moyens de subsistance et donnent un intérêt à la récolte de la jacinthe d’eau par les riverains.

Edwige Sanou

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

20
Sep2019

Grillade de viande aux abords des voies : Etat d’hygiène des bouchers et de leur outil de travail

Dans la capitale burkinabè, l’aliment le plus disponible dans la rue et surtout devant les maquis, c’est bien la viande. Cela fait du Burkinabè un grand consommateur de cet aliment....

20
Sep2019

Rentrée scolaire 2019-2020 : Les élèves en classe d’examen du collège Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Ouagadougou ont repris les cours depuis le 10 septembre

La rentrée officielle des classes 2019-2020, c’est pour début octobre 2019. Pendant que des élèves s’y préparent, d’autres dans certains établissements ont déjà commencé les cours. C’est le cas du collège Saint-Jean-Baptiste...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public