terra uneLe jour de la Terre, plus communément appelé "Journée de la Terre", est devenu l'un des événements environnementaux les plus célébrés chaque 22 avril à travers le monde. Cette année, la célébration portera sur le thème « Protéger les espèces menacées et en voie de disparition ». A cette occasion, des événements sont organisés dans le monde entier pour sensibiliser aux problématiques écologiques. Cela consiste à mettre l’Homme face à ses responsabilités et à l’amener à réfléchir aux défis de la préservation de l’environnement et du développement des énergies renouvelables.

Le changement climatique est l’une des plus grandes menaces au développement durable à l’échelle mondiale. Cela ne constitue qu’un des nombreux déséquilibres causés par des modes de consommation et de production non durables, ayant des conséquences irréversibles pour les générations futures. L'objectif global de l'existence de la Journée mondiale de la Terre est de favoriser le développement d'une masse de citoyens conscients des enjeux climatiques et en donnant lieu à l'action collective pour la protection de l'environnement.

La journée de la Terre 2019 met particulièrement l'accent sur l'éducation et le changement climatique. L'éducation et la formation sont cruciales pour permettre aux citoyens de contribuer aux efforts locaux et mondiaux visant à relever le défi du changement climatique et celui du développement durable. Le développement de l’apprentissage et des connaissances des causes et des impacts du changement climatique améliore les vies et les protège.

Les objectifs de cette célébration sont, entre autres : éduquer et de sensibiliser à l’accélération du rythme d’extinction de millions d’espèces et aux causes et conséquences de ce phénomène ; obtenir des victoires politiques majeures pour protéger les grands groupes d’espèces ainsi que des espèces individuelles et leurs habitats ; mettre sur place et activer un mouvement mondial qui embrasse la nature et ses valeurs ; encourager les actions individuelles telles que l’adoption d’un régime à base de plantes et l’arrêt de l’utilisation de pesticides et d’herbicides.

terra 2Chaque citoyen peut participer activement à la protection de l’environnement et cela à travers des gestes simples tels qu’économiser l’eau, l’énergie, réduire les déchets et surtout lutter contre la pollution. Il faut  par exemple éteindre la lumière quand on quitte une pièce,  utiliser les transports en commun, le vélo, le covoiturage ou la marche, couper l'eau pendant son brossage de dents ou son rasage. La protection de l’environnement passe  aussi par la promotion des aliments sains, tout comme le recyclage des déchets ou encore des collectes. Dans le contexte burkinabè,  la réduction ou l’interdiction des sachets plastiques non biodégradables serait un grand pas dans cette lutte.

L’espoir est porté vers les célébrations à venir, pour pousser l’homme à modifier son comportement vis-à-vis de notre terre, afin qu’un jour les populations puissent respirer l’air frais à pleins poumons sans le risque de choper une maladie respiratoire, de sentir le doux rayon du soleil sans le risque de se faire brûler, de boire l’eau douce des sous-sols sans le risque de se faire contaminer et de vivre en harmonie avec l’écosystème. La Journée mondiale de la Terre, c’est tous les jours.

Edwige Sanou