agri uneL’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) constitue une opportunité d’innovation des modes de productions agro-sylvo-pastorales. Une plus grande application des TIC dans l’agriculture améliore le rendement des producteurs qui travaillent dans le secteur agricole en milieu rural en leur permettant d’avoir accès à des informations susceptibles de les aider à développer leurs activités et à améliorer leurs rendements et leurs revenus.

Les TIC peuvent intervenir dans toutes les parties des domaines de l’agriculture et de l’élevage. En effet, elles peuvent aider à optimiser la production agricole et l’élevage en aidant à préciser les différentes opérations nécessaires. Dans le domaine agricole, il y a pour toute culture un moment où il faut apporter l’engrais, un moment où il faut apporter l’eau et un moment pour utiliser les pesticides. Jusqu’ici, on joue sur l’expérience du paysan sans oublier que les conditions varient en ces temps de changement climatique profond. Avec l’aide de la technologie, des outils existent et peuvent être programmés à partir du moment où l’on sème, pour guider les producteurs sur le moment idéal où doit être apportée la première dose d’engrais.

L’utilisation des TIC permet également l’optimisation de l’utilisation efficiente de l’eau. A cet effet, on note l’existence de capteurs qui prennent la température de l’eau et de l’air, le taux d'humidité du sol et qui, lorsqu’ils constatent que la quantité d’eau est insuffisante, déclenchent automatiquement le système d’irrigation, soutient Moussa Sié, docteur en génétique et amélioration des plantes. Ainsi, l'agriculteur ne déclenche pas l'irrigation si son champ n'en a pas réellement besoin. De même, il est possible de faire de l’irrigation à distance à l’aide de drones. L'enjeu de la disponibilité de l'eau est tel que ces innovations sont nécessairement appelées à se développer.

agri 2L’utilisation de la téléphonie mobile, qui conquiert chaque jour un plus large public, a également un impact positif sur les activités des producteurs, à travers l’amélioration de la communication avec les fournisseurs, acheteurs et autres intervenants. Les producteurs peuvent, par exemple, recevoir des alertes sur les prix de leurs productions ainsi que sur la disposition des semences et des intrants tels que les engrais.

On note également l’existence d’outils d’aide à la décision pour la précision et la quantification des interventions, facilement accessibles aux producteurs. « RiceAdvice », par exemple, est un outil androïde d'aide à la décision de pré-saison qui fournit aux agriculteurs des lignes directrices particulières de gestion culturale pour les systèmes de production rizicole en Afrique. Les outils sont interactifs et les lignes directrices conçues sur la base des réponses des agriculteurs à des questions à choix multiples sur les conditions de la portion de terre exploitée, leurs pratiques culturales et le marché. Les utilisateurs potentiels sont des agriculteurs, des agents de vulgarisation, des acteurs du secteur privé ou des agences de développement en Afrique qui sont intéressés par des conseils pour la production rizicole.

agri 3Pour un usage optimal des TIC dans l’agriculture, le transfert de compétences en direction des producteurs nécessite un binôme spécialiste en TIC et un spécialiste en agriculture pour l’élaboration d’un outil TIC. L’implication du personnel d’encadrement tel les techniciens pourrait être la courroie de transmission de l’outil aux producteurs, note Moussa Sié. Le niveau technique des agriculteurs, l’accès aux TIC assez limité, ainsi que la non-prise en compte du développement rural par les TIC constituent autant de difficultés d’accès aux technologies par les producteurs.  

L’utilisation des TIC dans l’agriculture pourrait susciter en milieu jeune des vocations pour l’agriculture et l’élevage. C’est pourquoi le docteur en génétique et amélioration des plantes Moussa Sié préconise de sensibiliser et impliquer les jeunes tout en leur montrant la plus-value que représentent les technologies de l’information et de la communication dans ces domaines que sont l’agriculture et l’élevage.

Armelle Ouédraogo (Stagiaire)

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

17
Oct2019

Hebdomadaire Conseil des ministres : Des résultats d’appels d’offres des travaux adoptés

Le Conseil des ministres s'est tenu en séance ordinaire le mercredi 16 octobre 2019 sous la présidence effective du président Roch Marc Christian Kaboré. Il a adopté un projet de...

16
Oct2019

Lutte contre le terrorisme : La mobilisation populaire comme stratégie pour venir à bout du péril

A l’occasion du 32e anniversaire de l’assassinat du père de la révolution burkinabè, la réflexion a été menée, lors d’un panel, sur comment vaincre le terrorisme par la mobilisation populaire....

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public