flob uneAvec à son actif cinq albums dont le dernier, « Wakato », a été mis sur le marché du disque en juin 2018, Floby se positionne comme un artiste dont le talent n’est plus à démontrer. Lauréat du Kundé d’or en 2010, le « papa des orphelins », l'un des surnoms du jeune artiste musicien, va cette année encore à la conquête du prestigieux trophée. Radars Info Burkina l’a rencontré pour vous.

Radars Info Burkina : Comment avez-vous accueilli la nouvelle de votre nomination au Kundé d’or 2019 ?

Floby : En toute sincérité, ma nomination ne m’a pas étonné. Etant donné que je remplissais tous les critères pour la course au prestigieux trophée, c’était tout à fait évident que je sois nominé.

RIB : Quelles sont vos impressions sur vos deux challengers ?

: Pour moi, toutes les deux sont à la hauteur du défi. Autrement, elles n’auraient pas été nominées. Maï Lingani est comme une grande sœur pour moi, on s’est plusieurs fois côtoyé. Quant à Nabalüm, c’est une petite sœur et entre elle et moi il n'y a aucun problème, tout va bien.

RIB : Qu’est-ce qu’un deuxième Kundé d’or représenterait pour Floby ?

F : Une récompense est toujours la bienvenue, surtout quand il s’agit de la reconnaissance d’un travail bien fait. Cela permet de se rendre compte que ce qu’on fait est apprécié des mélomanes. Autant cette récompense procure de la joie, autant elle augmente les défis dans la carrière et nous rappelle qu’on n’a plus droit à l’erreur.

flob 2RIB : Comment se porte votre dernier album sur le marché du disque ?

F : Depuis la sortie de l’album, les scènes ne font que se succéder. J’étais dernièrement à deux festivals à Banfora ainsi qu’à Bouaké, en Côte d’Ivoire, et là nous attendons les résultats des Kundé. Après le mois de carême, nous entamerons la 2e étape d’une série de tournées. Et dans quelques mois, débutera une autre étape d’une tournée médiatique dans différents pays.  

RIB : Un mot pour vos fans ?

: Je remercie tous ceux qui soutiennent la musique burkinabè afin qu’elle aille de l’avant et soit connue  et écoutée au-delà de nos frontières. J’invite tous mes fans à croire en moi et à continuer à voter massivement pour le Kundé du public. Merci au Kundé et à toute son équipe.

Propos recueillis par Armelle Ouédraogo

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

21
Aoû2019

Bornes-fontaines dans la ville de Ouagadougou : Des gérants en apprécient différemment la gestion

Dans la capitale burkinabè, l’Office national de l'eau et de l'assainissement (ONEA) construit des bornes-fontaines pour fournir de l'eau potable aux populations défavorisées qui n'ont pas les moyens d'installer un...

21
Aoû2019

Procès du putsch manqué de septembre 2015 : Hermann Yaméogo et Léonce Koné victimes de leurs opinions politiques, selon Me Antoinette Ouédraogo

Me Antoinette Ouédraogo, ancien bâtonnier,  a plaidé en cette matinée du 21 août devant le tribunal militaire de Ouagadougou, afin que soient acquittés ses clients Hermann Yaméogo et Léonce Koné,...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public